Vous êtes ici

Share page with AddThis

Les ravageurs de la vigne

Vigne
13.03.2015

Découvrez les principaux insectes ravageurs de la vigne

Accédez aux fiches ravageurs pour voir leur description, connaître les dégâts, le cycle de développement, les mesures prophylactiques et les facteurs favorables.

Eudémis, tordeuse de la grappe

Eudemis, tordeuse de la grappe
Les chenilles de 1ère génération consomment les boutons floraux qu'elles agglutinent avec des déchets et des fils soyeux. Ces débris peuvent servir de support au botrytis précoce.
Voir la fiche Eudémis

Cochylis, tordeuse de la grappe

Larve de cochylis
La chenille constitue des agglomérats détruisant de nombreuses fleurs. Les grains attaqués brunissent, se déssèchent et des pourritures peuvent s'installer.
Voir la fiche Cochylis

Cicadelle de la flavescence dorée

Cicadelle flavescence doree vigne
Scaphoideus titanus est le principal vecteur de la flavescence dorée. Ce ravageur inféodé à la vigne peut être très préjudiciable. Il préoccupe la majorité des vignobles français.
Voir la fiche Cicadelle de la flavescence dorée

Cicadelle des grillures

Cicadelle des grillures
Une attaque sevère entraîne une perte importante de taux de sucre et donc de degré alcoolique final.
Voir la fiche Cicadelle des grillures

Drosophile Suzukii

Drosophile Suzukii
Originaire d’Asie, Drosophila suzukii connaît depuis 2008 une progression spectaculaire en Europe. Elle contribuerait au développement de la pourriture acide en s’attaquant aux fruits sains, bien avant leur maturité.
Voir la fiche Drosophile Suzukii

Eulia, tordeuse de la grappe

Eulia, tordeuse de la grappe
L’attaque se situe au niveau de la cavité pédonculaire. Le fruit est attaqué assez profondément. Lorsque le pédoncule est endommagé, le fruit chute.
Voir la fiche Eulia

Lecanine du cornouiller et de la vigne

Lecanine du cornouiller et de la vigne
Les cochenilles peuvent provoquer la chute des feuilles et noircir les baies par leurs fumagines. Cela peut toucher la qualité des raisins, retarder le débourrement l'année suivante.
Voir la fiche Lecanine du cornouiller et de la vigne

Phytopte de l'érinose

Phytopte de l'érinose
Le phytopte cause la maladie de l’érinose de la vigne. En cas d’attaque des boutons floraux, le développement de la fleur est interrompu, ce qui provoque une coulure. Les pertes de récolte peuvent être importantes lorsque le départ en végétation est difficile.
Voir la fiche Phytope de l'érinose

Drosophile


Les grappes touchées sont serrées et présentent une couleur terne, grisâtre. Au stade ultime, les baies totalement vidées dégagent une odeur aigre ; elles renferment aussi de très nombreuses larves.
Voir la fiche Drosophile