France

Vous êtes ici

Pass Orondis Zongruum fongicide efficace et robuste au lessivage

Vigne
17.06.2022
Pass Orondis® Zongruum®, un fongicide très efficace et robuste au lessivage

Les essais Syngenta conduits en 2021 confirment l’intérêt de positionner le Pass Orondis Zongruum quand le risque mildiou est le plus élevé.

Essais dans les vignobles dans une campagne à très haut risque mildiou

Compte tenu du potentiel d’efficacité de l’oxathiapiproline et de l’amisulbrom, substances actives du Pass Orondis® Zongruum®, et de la capacité de l’oxathiapiproline à protéger les feuilles émergentes, Syngenta a mis en place en 2021 une expérimentation dans les différents vignobles entre le stade boutons floraux séparés et la fin de floraison pour tester une double application de fongicides réputés particulièrement efficaces sur le mildiou.
« L’expérimentation était d’autant plus pertinente que la campagne 2021 a été très pluvieuse dans la plupart des vignobles avec un très fort risque mildiou mettant toutes les spécialités fongicides à l’épreuve » souligne Jean-Baptiste Drouillard, Expert Technique cultures spécialisées chez Syngenta.


Le protocole expérimental

  • 8 modalités dont un témoin non traité et un témoin de vraisemblance où il n’y a pas d’intervention fongicide en T4 et T5, période la plus sensible où sont comparés les produits testés
  • Pour toutes les modalités : T1 (phosphonate + métirame), T2 (phosphonate + cuivre), T3 (mandipropamid + zoxamide), T6 (phosphonate + cuivre), T8 (cuivre)
  • La comparaison des séquences de 2 applications de produits s’effectue sur la période la plus sensible, soit le T4 et le T5 où le Pass Orondis est comparé aux références fongicides anti-mildiou du marché.

Haute efficacité du Pass Orondis Zongruum sur feuilles et sur grappes

« La 1ère conclusion de ces essais est la remarquable efficacité du Pass Orondis Zongruum dans toutes les situations, à la fois sur feuilles et surtout sur grappes qui est l’organe prioritaire à protéger pour préserver le rendement » explique Jean-Baptiste Drouillard. En témoignent les retours d’expérimentation dans les vignobles :

  • en Champagne, alors que les précipitations cumulées pendant la fenêtre d’application des produits mis en comparaison étaient de 99 mm, le Pass Orondis Zongruum présente la meilleure efficacité de toutes les modalités à la fois sur feuilles et sur grappes (8,9 % d’intensité) alors qu’il y avait plus de 80 % de destruction de récolte dans le témoin de vraisemblance et plus de 50 % dans les produits de référence.
  • sur l’essai de Bordeaux, mis en place sur Merlot, les épisodes pluvieux étaient également très nombreux en mai et juin avec de très fortes précipitations après le T4 (100 mm). Là encore, le Pass Orondis Zongruum présente la meilleure efficacité sur feuilles et sur grappes avec une protection presque parfaite des grappes (1,3 % d’intensité) alors qu’il y avait plus de 70 % de destruction de récolte dans le témoin de vraisemblance et près de 40 % dans les produits de référence.
  • en Charente, l’expérimentation sur une parcelle d’Ugni blanc a également vu se succéder de nombreux et importants épisodes pluvieux jusqu’à fin juin provoquant une série de contaminations sur feuilles et sur grappes, en particulier pendant la fenêtre d’application des produits mis en comparaison (84 mm après le T4). Comme pour les autres régions, le Pass Orondis Zongruum présente une des meilleures efficacités à la fois sur feuilles et sur grappes.

« Ces excellents résultats font la preuve du haut potentiel d’efficacité du Pass Orondis Zongruum qui associe deux substances actives particulièrement efficaces sur les différents stades du développement du mildiou. Ils confirment également la très haute résistance au lessivage (60 mm) de cette association fongicide qui lui permet de maîtriser le mildiou en conditions particulièrement difficiles, comme en 2021 où les pluies ont été très abondantes dans la période de sensibilité maximale au mildiou » observe Jean-Baptiste Drouillard.

Positionner le Pass Orondis Zongruum au plus fort du risque mildiou

L’autre enseignement de ces essais est qu’il est judicieux de réserver le Pass OrondisZongruum , dont l’efficacité s’avère supérieure aux références fongicides, au stade du plus haut risque mildiou.
Sur l’essai de Bordeaux, la différence d’efficacité entre une succession Pass Orondis Zongruum / référence fongicide ou référence fongicide/Pass Orondis Zongruum est de 7 points en intensité sur feuilles et de 19,7 points sur grappes, « l’efficacité est plus élevée quand le Pass Orondis Zongruum a été positionné au moment le plus difficile à cause de la pluviométrie » explique Jean-Baptiste Drouillard. L’impact de cette succession fongicide a également été observé dans les autres régions viticoles et en particulier en Champagne avec un différentiel de 12,2 en intensité sur feuilles et de 25,3 sur grappes !
Pour anticiper les périodes à fort risque mildiou, les vignerons peuvent s’appuyer sur les outils d’aides à la décision basés sur une modélisation climatique. « C’est en effet le suivi précis du risque épidémiologique du mildiou qui doit amener le positionnement optimal de la nouvelle solution fongicide Pass Orondis Zongruum » souligne l’expert, « et, plutôt que de se baser sur des données météo régionales, il peut être opportun d’installer sur les exploitations des stations météo automatiques et connectées pour évaluer le risque au plus près des parcelles ».