France

Vous êtes ici

Une nouvelle solution fongicide face au sclérotinia du colza

Colza
18.01.2022
Une nouvelle solution fongicide face au sclérotinia du colza.

Avec un nouveau mode d’action unique dans la lutte contre le sclérotinia,  le fongicide colza Treso® a déjà conquis les professionnels.

Un mode d’action unique et original

Le fludioxonil qui compose le nouveau fongicide Treso est le seul représentant de la famille des Phénylpyrroles. Cette matière active, qui a fait ses preuves en vigne depuis plusieurs années dans la lutte contre le botrytis, offre aux producteurs de colza un nouveau mode d’action unique et original pour maîtriser le sclérotinia, maladie majeure de cette culture. Le fludioxonil agit en effet en 3 temps :

  • en se fixant sur les cires cuticulaires
  • en bloquant la germination des spores et en inhibant la croissance mycélienne
  • en perturbant la pression osmotique provoquant l’explosion des cellules du champignon par une surproduction de glycérol.

L’avis de Jerôme Parisse, technicien grandes cultures du groupe Novagrain dans la Marne
« Treso se présente comme une nouvelle solution de protection fongicide colza avec un mode d’action particulièrement intéressant puisqu’il constitue une alternative.»

Un nouvel outil pour gérer les résistances

 « Il n’existe pas à ce jour de résistance connue du sclérotinia au fludioxonil. Treso contribue à intégrer un nouveau mode d’action dans les programmes et participera ainsi à la gestion des résistances » souligne Damien Lenglet, chef marché fongicides grandes cultures chez Syngenta. Selon la note commune sur les résistances ANSES - INRAE -Terres Inovia, « depuis 2016, une vingtaine de départements de producteurs de colza sont confrontés à la résistance aux fongicides de la famille des SDHI utilisés dans la lutte contre le sclérotinia avec des niveaux de résistance variables de 10 à 100 % ». Une situation qui incite à la vigilance dans les programmes de protection.
Syngenta recommande l’utilisation de Treso en association avec un partenaire de la famille des triazoles ou des strobilurines.

Le point de vue de Terres Inovia par Annette Pernaud et Franck Duroueix
« Treso possède un mode d’action unique à faible risque de développement de la résistance pour une lutte durable. Le fludioxonil est efficace seul sur sclérotinia (mais ne sera pas recommandé seul car son mode d’action est unisite). L’association avec un mode d’action de type strobilurine ou triazole répond aux enjeux de la protection à la chute des premiers pétales.» 

Découvrez les interviews des professionnels techniciens et agriculteurs qui ont testé le nouveau fongicide Treso


A suivre : un nouvel élan pour le colza 

Après avoir perdu plus de 25 % des hectares en quatre ans, la sole de colza est à nouveau en hausse. Les surfaces de colza implantées à l’automne 2021 augmentent de 12,2% et sont estimées à 1,1 million d’hectares pour la récolte 2022 (Agreste). Malgré ce rebond, elles demeurent inférieures de 11% à la moyenne quinquennale.
Parallèlement, les cours du colza sont à un niveau très élevé, 792 euros la tonne rendu Rouen au 5 janvier 2022.
Un nouvel élan pour la culture du colza pour laquelle les producteurs ont besoin de tous les outils pour préserver le rendement.


Des rendements préservés

En 2021, dans les essais Syngenta, le sclérotinia a été responsable en moyenne de 5,8 q/ha de pertes potentielles. « Avec des rendements au rendez-vous lors de la dernière campagne et le retour de cours élevés, une protection fongicide efficace permettait aux producteurs de dégager un gain net de 228 euros/ha* » commente Damien Lenglet.
Et, dans 23 essais conduits par Syngenta de 2016 à 2021 dans 8 départements producteurs de colza, l’application de Treso à 0,3 kg/ha en association avec un partenaire a permis de dégager en moyenne un gain de + 0,6 q/ha par rapport aux programmes de référence.

Des premiers utilisateurs satisfaits
« Ce qui m’a convaincu avec Treso, c’est ce gain préservé par rapport au programme habituel (+1,5 q/ha dans sa situation) grâce à son efficacité sur la maladie » explique Guillaume Perdereau, agriculteur dans le Loiret, qui a testé Treso dans le cadre du réseau Visio-Ferme**.
« La formulation en granulés dispersibles de Treso pour une totale compatibilité avec les autres produits qu’on peut lui associer » commente le technicien grandes cultures Jérôme Parisse

Découvrez les résultats des professionnels qui ont testé Treso en 2021

*Résultats issus des essais Syngenta 2021 et des données panels ADquation - base de calculs avec un cours du colza à 50 €/q et intégrant le coût du passage.
** Le réseau d’expérimentation Visio-Ferme rassemble des agriculteurs volontaires et motivés par l’innovation pour tester en grandes parcelles de nouvelles solutions techniques.


Comprendre la nuisibilité du sclérotinia sur colza

  • Le sclérotinia provoque un échaudage entraînant une diminution du poids de mille grains et un égrenage plus ou moins important selon la précocité de l’attaque et le pourcentage des pieds atteints. La nuisibilité de cette maladie est forte : au-dessus de 20 % de pieds attaqués, chaque tranche de 10 % d’attaque supplémentaire entraîne une perte de 1,5 à 3 q/ha.
  • Les printemps doux et humides sont favorables au sclérotinia : les pétales adhèrent davantage aux feuilles et la germination des spores est plus rapide.
  • Le sclérotinia se conserve pendant 6 à 10 ans. Au printemps, lorsque le sol est humide, les sclérotes libèrent des spores. Celles-ci vont contaminer les pétales de colza. La germination des sclérotes a lieu à partir de 5 °C avec un minimum de 92 % d’humidité. Les nouveaux sclérotes formés dans la tige tombent au sol et s’y conservent pendant des années. Ils sont prêts à reproduire un nouveau cycle d’épidémie en cas de conditions climatiques favorables.

Voir les solutions Syngenta :
- Treso