Vous êtes ici

Share page with AddThis

Insectes sur vigne : intervenez au bon moment !

Vigne
08.06.2017
Larve de cochylis

Les dégâts d’insectes sur vigne peuvent être irréversibles pour le raisin ou encore pour la vigne elle-même.

Pour une bonne efficacité de la protection et afin de préserver l’environnement, il est indispensable d’intervenir à bon escient. Rappels des critères de décision d’intervention.

Tordeuses de la grappe, jusqu’à 3 générations à surveiller

  • Sur la première génération (G1) de vers de la grappe :
    - Dans les situations de pression faible ou irrégulière : observer les glomérules c'est-à-dire les nids tissés par la chenille, regroupant plusieurs boutons floraux ou jeunes baies.
    - Intervenir si le seuil d’intervention est dépassé soit 30 à 100 glomérules pour 100 grappes selon les vignobles.
  • Sur la deuxième génération (G2) de vers de la grappe :
    - La lutte est préventive. Suivre les avis des Bulletins de Santé du Végétal afin de réaliser une lutte efficace.
    - Les insecticides doivent être appliqués avant les pontes ou avant les éclosions suivant leur mode d’action.
  • Sur la troisième génération (G3) de vers de la grappe :
    - Selon la région, il est parfois nécessaire de faire une (voire deux) intervention spécifique pour sauvegarder le potentiel de récolte.

Cicadelle de la flavescence dorée, la lutte devient parfois obligatoire

Cette cicadelle transmet l’agent infectieux (phytoplasme) de la flavescence dorée qui est une maladie de lutte obligatoire (Arrêté du 31 décembre 2013, modifié par l’Arrêté du 7 septembre 2015).
En zone contaminée, la lutte cible l’insecte vecteur, elle est régie par des arrêtés préfectoraux. Elle comprend de 1 à 3 applications insecticides à des dates définies selon que l’on est en périmètre de lutte obligatoire ou aménagée :

  • T1 : 1 mois après les premières éclosions (premières cicadelles infectieuses)
  • T2 : En fin de rémanence du premier insecticide (en général, 15 jours après le T1)
    Si un produit composé de thiamethoxam (Luzindo ou Reason) est utilisé en T1 (traitement larvicide), le renouvellement sur larves n’est pas nécessaire selon l’arrêté préfectoral de la région en vigueur.
  • T3 : Sur les adultes venant de vignes voisines (en général 1 mois après le T2)

Cicadelle des grillures, en cas de problème, seule la lutte chimique est possible

Même si Anagrus atomus est un parasitoïde de cette cicadelle, il ne peut pas être utilisé en lutte biologique pour l’instant. Il n’y a donc pas d’alternative à la protection chimique avec un seuil d’intervention qui peut varier selon les vignobles, il est généralement de 50 à 100 larves pour 100 feuilles.

Metcalfa ou cicadelle pruineuse, intervenez tôt

Sur Metcalfa pruinosa encore appelée cicadelle blanche ou cicadelle pruineuse, il est recommandé, en cas d’infestation observée d’intervenir précocement sur les premiers stades larvaires.

Trouver votre protection en fonction de vos problématiques :
Luzindo, ReasonAffirm, Proclaim, Karate Zéon, Inségar