France

Vous êtes ici

Au Nord, la prélevée incontournable face aux graminées dans le colza

Colza
11.06.2020
Désherbage du colza

Avec beaucoup de vulpins et ray-grass dans les parcelles de colza, la prélevée est incontournable dans la région. 

Très forte pression graminées dans les parcelles de colza

« Dans les régions céréalières du nord de la France, la problématique numéro un dans les parcelles de colza » observe Fabien Massot, expert technique national herbicide chez Syngenta « est la très forte infestation de graminées, en particulier le vulpin et dans une moindre mesure le ray-grass ». Cette flore à dominante graminées est souvent accompagnée de dicotylédones « céréalières » comme le gaillet, les matricaires et véroniques. Et, les semis de plus en précoces du colza favorisent les repousses de céréales.
Dans cette zone, un programme de désherbage avec une application de prélevée s’avère incontournable pour maîtriser une flore très concurrentielle et préserver ainsi tout le potentiel du colza. 

Deux applications herbicides pour maîtriser graminées et dicotylédones

Pour une parfaite maîtrise des graminées, il est recommandé aux producteurs de colza de la région de s’appuyer à la fois sur une solution herbicide complète de prélevée qui leur permettra de gérer les graminées et les dicotylédones et sur une application en fin d’automne avec un herbicide à base de propyzamide, matière active reconnue pour son excellente efficacité face aux graminées. 
« La spécialité Colzor®Trio qui offre un spectre très complet à la fois sur graminées et dicotylédones se présente comme une solution herbicide très performante pour l’application de prélevée » souligne Fabien Massot. 
Pour le traitement herbicide foliaire à base de propyzamide, substance active à action foliaire avec une absorption racinaire, il est recommandé de l’appliquer sur des adventices jeunes. Et, dans la mesure où cette matière active est sensible à la chaleur, ce traitement herbicide doit être réalisé au cours de la première quinzaine de novembre.

 


Focus produit
Colzor® Trio (187,5 g/l dimétachlore + 187,5 g/l napropamide + 30 g/l clomazone) est un herbicide complet qui offre un haut niveau d’efficacité sur graminées mais aussi sur dicotylédones, notamment gaillet, matricaire, séneçon, véroniques et crucifères.


 

 

Le binage pour gérer les repousses de céréales

« Le binage, lorsque les agriculteurs ont pu réaliser un semis de précision, peut permettre de gérer les repousses de céréales » souligne Fabien Massot. Il faut rappeler que le binage est une opération réalisable à partir du stade 3 feuilles du colza sous réserve d’avoir un écartement d’au moins 40 cm (semis de précision nécessaire). Le sol doit être ressuyé et le temps sec les jours suivant le binage afin que les adventices sèchent rapidement sans risque de repiquage. Lorsque le binage n’est pas possible, une application herbicide foliaire spécifique avec une spécialité de la famille des FOP ou DIM peut être envisagée pour gérer les repousses.

Adapter les doses des herbicides en situation de plantes compagnes 

Dans ces zones de production, l’implantation de plantes compagnes dans la culture du colza est une pratique qui commence à se développer avec près de 10 % des surfaces concernées. « Cette approche qui facilite la lutte contre les grosses altises, nécessite une adaptation des préconisations et un ajustement des doses des herbicides appliqués afin d’assurer à la fois une bonne efficacité sur les adventices tout en étant sélectif des plantes compagnes » observe Fabien Massot. En pratique, dans ces situations, la spécialité Colzor Trio est recommandée à la dose de 2,5 l/ha.

 


Expérimentation 
Bon comportement de Colzor Trio en conditions sèches
Sur la base de dizaine d’essais réalisés dans les différentes régions de production du colza, Syngenta a montré qu’il n’y avait pas de baisse d’efficacité si cet herbicide était appliqué en conditions sèches. « Le produit n’est pas photosensible » explique Fabien Massot, « et la matière active se réactive dès les premières pluies ».