Vous êtes ici

Share page with AddThis

Reconnaître la flavescence dorée

Vigne
28.02.2014
Flavescence dorée, décoloration des feuilles

La connaissance des symptômes de la flavescence dorée est essentielle pour surveiller ses vignes et prospecter ainsi d’éventuels pieds malades.

 

Quatre symptômes réunis

La flavescence dorée se caractérise par 4 symptômes présents simultanément sur un ou plusieurs rameaux :

  • Décoloration partielle ou totale des feuilles en rouge pour les cépages rouges et en jaune pour les cépages blancs. Il existe cependant quelques exceptions à cette règle : la coloration des feuilles prend plutôt une teinte jaune sur certains cépages hybrides à raisins noirs. La décoloration concerne également les nervures.
  • Enroulement des feuilles.
  • Non aoûtement des rameaux provoquant un port retombant. Le rameau qui porte les feuilles « colorées » ne change pas de teinte au cours du mois d'août : il reste vert ou partiellement vert alors qu'en temps normal, il prend progressivement une coloration brune et se durcit.
  • Dessèchement des inflorescences ou flétrissement des baies. Suivant les ceps, ce symptôme peut se déclarer à tous moments du stade floraison jusqu'à la formation des grappes et même après. Lorsque la grappe morte est tombée, ce qui est fréquemment le cas après les vendanges, le pédoncule nécrosé de couleur noire reste généralement accroché au rameau, ce qui peut aider à l'identification de la maladie.

Ces symptômes sont visibles après la véraison et jusqu’à la chute des feuilles. Ils apparaissent dans l’année qui suit l’inoculation par le vecteur. Cependant, ils peuvent ne concerner qu’un ou plusieurs rameaux, et pas forcément tous les ans, ce qui complique singulièrement le diagnostic. Par ailleurs, tous les cépages de Vitis vinifera n’ont pas la même sensibilité à la flavescence dorée et n’expriment pas les symptômes avec la même intensité.

Flavescence doréee, enroulement des feuilles

Attention aux risques de confusion

  • Avec le bois noir : les symptômes sont identiques. Le bois noir est également une jaunisse de la vigne provoquée par un phytoplasme. Pour distinguer ces deux jaunisses, un prélèvement de matériel végétal (feuilles et/ou rameaux) puis une analyse en laboratoire sont nécessaires.
  • Avec l’enroulement : les symptômes sont visuellement proches en raison des nervures décolorées des cépages rouges et du non jaunissement des cépages blancs mais dans le cas de l’enroulement, contrairement à la flavescence dorée, les bois sont correctement aoûtés.
  • Avec les carences magnésiennes ou l’esca : dans ces cas, les nervures ne sont pas décolorées et l’aoûtement est correct.
  • La cicadelle verte ou cicadelle des grillures provoque également des symptômes proches de ceux de la flavescence dorée. Mais la coloration rouge (ou jaune sur cépage blanc) a lieu sur le pourtour de la feuille, sur les bords. De plus, les taches sont délimitées par les petites nervures et se présentent sous forme polygonale à allure de mosaïque.
Pourquoi faut-il prospecter ? 
Dans les différents vignobles, de plus en plus de viticulteurs sont sensibilisés à la problématique de la flavescence dorée et formés à la reconnaissance des symptômes. Des tournées de prospection sont organisées dans les vignobles. Ainsi, les parcelles identifiées comme suspectes sont signalées en vue d’un prélèvement. Si la maladie est confirmée, l’arrachage des pieds malades est mis en œuvre limitant ainsi la propagation de la maladie. Ainsi, en Bourgogne, ce sont près de 3 000 viticulteurs qui ont participé aux prospections en 2013 avec au final seulement 0,11 hectare à arracher contre 11,3 hectares fin 2012 (1791 parcelles prospectées sur 219 communes et 64 échantillons positifs).