Vous êtes ici

Share page with AddThis

Bien protéger les orges hybrides Hyvido

Orges Hyvido
07.04.2017

Mal maîtrisées, les maladies et la verse peuvent impacter notablement les rendements et la qualité des orges hybrides.

Une stratégie à 2 traitements fongicides et un régulateur de croissance peut être bâtie à priori. Elle sera à ajuster en fonction des facteurs de risques.

Orge hybride Hyvido : 2 traitements fongicides pour une protection de base

Pour éviter l’apparition des maladies, un programme fongicide doit être mis en application. Celui-ci doit tenir compte de la variété semée : la sensibilité variétale impacte directement le niveau de protection. Globalement, les variétés Hyvido bénéficient de bonnes notes de tolérance aux maladies. Ainsi, la stratégie fongicide à priori s’appuiera sur 2 applications : l’une au stade 1-2 nœuds, l’autre à la sortie des barbes.

La première application, réalisée au stade 1-2 nœuds, contre rhynchosporiose et helminthosporiose pourra s’appuyer sur un passage à base de cyprodinil (Unix Max ou Kayak).

La seconde intervention est à prévoir lors de l’apparition des barbes, pour lutter contre les maladies de fin de cycle (helminthosporiose, rouille naine et ramulariose). Syngenta propose cette année plusieurs solutions à base de Solatenol™, SDHI très performant sur les maladies foliaires majeures des orges, y compris ces maladies de fin de cycle. Donc cette seconde application pourra être effectuée avec Elatus Era ou Elatus Plus associé à son partenaire. Son but : protéger les dernières feuilles des orges longtemps et préserver une récolte en quantité et de qualité.

Les pratiques agronomiques permettant de limiter la pression des maladies doivent être rappelées : éviter les semis trop précoces, les fortes densités de semis, enfouir les pailles et favoriser leur décomposition, détruire les graminées adventices à l’inter-culture.

Orge hybride Hyvido : sécuriser le potentiel avec un régulateur de croissance

Les variétés Hyvido ne sont pas plus sensibles à la verse que les variétés conventionnelles. Elles sont notées peu sensibles à moyennement sensibles. Lié à différents facteurs (climat, variété, fertilisation, densité), le risque de verse peut être réduit en limitant l’élongation des entre-nœuds par l’action des régulateurs de croissance tel que Moddus, tout en préservant le rendement paille d’Hyvido. Une grille de risque permet d’anticiper un éventuel problème sur une parcelle. En fonction du risque, l’application d’un régulateur de croissance au stade 1 nœud permet de sécuriser le potentiel sur pied. Un relai au stade « dernière feuille étalée » avec un produit à base d’éthéphon permet également de limiter la casse de l’épi.

Évaluer le risque de verse 

Grille de risque de verseNoteVotre parcelle
VariétésPeu sensibles0 
Moyennement sensibles3 
Très sensibles6 
Fumure azotéeRisque d'excès d'alimentation azotée3 
Bonne maîtrise de la dose bilan0
Densité de végétation et vigueurPeuplement élevé et fort tallage4 
Peuplement normal2
Peuplement limitant et/ou faible tallage0
Note globale =  

Source Arvalis
 
Prenez la note totale de votre parcelle.

  • Si elle est ≤ 3 : risque très faible,
  • entre 4 et 6 : risque faible à moyen, 
  • 7 à 9 : moyen à élevé,
  • > 10 : risque très élevé.