France

Vous êtes ici

Détecter les symptômes d’attaques de pucerons sur céréales d’hiver

Céréales
14.10.2021
Les pucerons arrivent à l’automne mais leurs symptômes ne sont visibles qu’en sortie d’hiver et au printemps.

Les pucerons arrivent à l’automne mais leurs symptômes ne sont visibles qu’en sortie d’hiver et au printemps.

De 50 à 100 % de pertes potentielles

Les attaques des pucerons peuvent affecter la moitié du potentiel des blés d’hiver et jusqu’à 100 % de la récolte d’orges. Redoutables ravageurs des céréales, leur nuisibilité est double. Ils transmettent les virus de la Jaunisse nanisante de l’orge (JNO) affectant la plante et causent des dégâts directs par leurs piqûres alimentaires lorsqu’ils pullulent.

Des ronds jaunes dans la parcelle

Les pucerons arrivent à l’automne sur la parcelle, mais c’est en sortie d’hiver et durant le printemps que pourront s’observer des ronds jaunes dans les parcelles, signifiant l’installation du ravageur. Cette première phase de nuisibilité intervient entre la fin du tallage et le début de la montaison des céréales. Caractéristiques, les ronds jaunes s’expliquent par l’apparition, par reproduction asexuée, de pucerons aptères: ils se déplacent peu, contaminant la parcelle par zone. Douze générations se succèdent ainsi.

Régression des talles des céréales

La seconde phase de nuisibilité est liée à l’infection provoquée par le virus. Comme son nom l’indique, la JNO réduit la biomasse et la taille des orges d’hiver. Plus généralement, les céréales touchées par la JNO ont des talles qui régressent pendant la montaison. Le blé en particulier déploie une dernière feuille étalée de couleur rouge. Au niveau de la parcelle, un aspect moutonné se dessine.

Observation en milieu de journée

Automne et soleil sont les deux mots à retenir pour bien observer les pucerons. Dès leur arrivée sur la parcelle, la vigilance est de mise. Les pucerons étant friands de températures douces et de soleil, ils sont visibles sur les plantes en milieu de journée, les jours de beau temps. Une fois le soleil couché, les pucerons descendent. C’est pourquoi, si l’observation se fait le soir, elle doit privilégier le cornet ainsi que le dessus et le dessous des feuilles situées au pied de la céréale.

Pour tout savoir sur les pucerons et profiter des conseils d’André Fougeroux, président de la commission ravageurs de Végéphyl, écoutez l’émission spéciale Pucerons de notre podcast « Des antennes dans les champs ».