France

Vous êtes ici

Pourquoi l’orge hybride est une source d’énergie verte ?

Orges Hyvido
02.06.2020

La méthanisation est une nouvelle opportunité pour l’agriculture. L’orge hybride est une source de biomasse intéressante.

La méthanisation en réponse aux enjeux sociétaux et agricoles

Les unités de méthanisation sont en plein développement sur le territoire français. Selon l’ADEME, sur les 514 méthaniseurs en fonctionnement en France, 330 sont d’ailleurs installés sur des exploitations agricoles avec une perspective de développement très importante à 1 700 unités à l’horizon 2023 dont 1 000 à la ferme. Pour les pouvoirs publics, l’enjeu est d’atteindre 10 % de gaz renouvelable dans les réseaux d’ici 2030 et de répondre ainsi aux enjeux énergétiques fixés dans la loi de Transition Energétique pour la Croissance Certes (LTECV). 

Carte de France avec les unités de méthanisation

Pour les agriculteurs, la méthanisation est une nouvelle opportunité. Elle offre en effet à la fois une source de diversification rémunératrice (par la vente de gaz ou d’électricité) et une valorisation du digestat comme source d’engrais organique. Plus globalement, la production de biogaz répond à un enjeu sociétal car le biogaz émet moins de gaz à effet de serre qu’une énergie fossile.


Le choix
Cogénération ou injection
Les premières installations concernaient en majorité des systèmes de cogénération, aujourd’hui, c’est l’injection qui a le vent en poupe :

  • La cogénération permet de transformer le biogaz en électricité d’une part et en chaleur d’autre part. C’est encore aujourd’hui la majorité des unités de méthanisation. 
  • L’injection de biométhane dans les réseaux de gaz est un modèle en plein développement avec des tarifs attractifs, mais il nécessite des investissements plus importants. 

Orges hybrides, beaucoup de biomasse et un fort pouvoir méthanogène 

Une des contraintes majeures au bon fonctionnement des unités de méthanisation sur les exploitations agricoles est de pouvoir disposer de quantités de biomasses importantes, régulièrement tout au long de l’année, et présentant un fort pouvoir méthanogène. Les matières premières d’origine agricole qui sont incorporées dans le digesteur proviennent à la fois des déjections animales mais également des CIVE (Cultures Intermédiaires à Vocations Energétiques) ou de la culture principale*. Parmi ces cultures, l’orge hybride se présente comme une espèce très intéressante : « bien que généralement moins haute que le seigle hybride, l’orge hybride est une espèce qui peut produire jusqu’à 21,3 t/ha de matière sèche au stade laiteux » observe Olivier Borde, expert technique national céréales chez Syngenta. « Ce niveau de biomasse élevé est dû non seulement à un nombre de talles plus important que le seigle, mais en plus, à un diamètre de paille et à une surface foliaire plus élevés » ajoute-t-il. Au stade laiteux, l’orge hybride offre par ailleurs un potentiel méthanogène supérieur (d’environ 20 %) à celui du seigle hybride. Ainsi, les orges hybrides contribuent à augmenter le rendement de production de biométhane sur l’exploitation.
*A noter que depuis le 1er janvier 2017, les installations de méthanisation peuvent être approvisionnées par des cultures cultivées à titre de culture principale, dans une proportion maximale de 15 % du tonnage brut total des intrants par année civile. L’orge hybride peut donc être cultivée en tant que CIVE ou culture principale et être orientée, en fonction des besoins du méthaniseur, vers l’option énergie verte ou vers l’option « conduite classique ».

 


Itinéraire technique
L’orge hybride pour la méthanisation, une conduite facile et flexible

  • La récolte au stade laiteux permet de libérer tôt le sol et facilite l’implantation de la culture suivante.
  • L’orge hybride offre une excellente flexibilité de commercialisation du grain et de la paille en cas de non-utilisation en méthanisation.
  • L’orge hybride est facile à cultiver sur la majorité des terres de l’exploitation.
  • L’orge hybride nécessite peu d’intrants et permet en particulier de réduire l’utilisation des herbicides (fort pouvoir couvrant) et des fongicides.

En savoir plus
Le défi, alimenter le biométhaniseur en continu

 

Voir les variétés d'orges hybridues Hyvido
> Hook 
> Jettoo
> SY Mooce
> SY Galileoo
> SY Phantoom
> SY Pool
> Tektoo