Vous êtes ici

Share page with AddThis

Orge : l’hybridation pour creuser l’écart

Orges Hyvido
01.04.2014

Édouard Tatara, sélectionneur chez Syngenta, pilote le projet orge hybride Hyvido pour la France.

Il nous éclaire sur les spécificités des travaux entrepris par ses équipes.

Comment crée-t-on une nouvelle variété d’orge hybride Hyvido ?

Edouard TataraDans un premier temps, il s’agit de créer des lignées parentales. Nous testons ensuite les hybrides pour leur aptitude à la combinaison au champ et sélectionnons ceux qui présentent des caractères intéressants. La sélection assistée par marqueur permet par exemple de détecter et de noter les résistances aux maladies, en particulier la mosaïque.

Combien de temps faut-il pour créer une nouvelle variété d’orge hybride ?

Les biotechnologies nous permettent de gagner du temps mais une dizaine d’années reste nécessaire pour créer un hybride Hyvido. Il faut au minimum trois ans pour obtenir des lignées fixées. Une année supplémentaire est requise pour produire des semences d’hybrides en plein champ. Celles-ci sont ensuite testées pendant 3 années successives sur un réseau européen. A l’issue de cette période, les meilleurs seront choisis par zone d’adaptation. Quelques centaines de candidats sont testés tous les ans.

Quels sont justement vos critères de sélection ?

Nous sélectionnons les orges hybrides fourragères en fonction de leur productivité, de leur stabilité et de la bonne qualité générale du grain. La résistance aux maladies et la tenue de tige sont également observées. Pour faire la différence, nous puisons dans les ressources génétiques pour diversifier notre germplasm* et maximiser l’hétérosis** rendement. Cette stratégie permet aux variétés développées par Syngenta de présenter des caractères originaux et uniques.

*Germplasm : se dit d’une collection de ressources génétiques.
**Hétérosis : désigne l'augmentation des capacités et ou de la vigueur d'un hybride.