Vous êtes ici

Share page with AddThis

Buses à injection d’air : une efficacité préservée

Céréales
06.09.2018
Buse de pulvérisateur AIXR 110 03 bleue

Défi ou Daiko s’appliquent avec des buses à injection d’air, un équipement aussi efficace que des buses à fente classiques.

Tordre le cou aux idées reçues

Les buses à injection d’air, reconnues pour limiter la dérive, souffrent d’une réputation qui n’est plus justifiée : celle d’une efficacité moindre, par rapport aux buses classiques. Or, certains herbicides doivent désormais réglementairement être appliqués avec des buses à injection d’air, pour limiter le phénomène de dérive. C’est le cas de Défi® et Daiko®. Arvalis Institut du Végétal et Syngenta ont opéré sur la campagne 2018 une batterie d’essais pour évaluer la qualité de l’application de ces produits selon le matériel utilisé. Les résultats sont sans appel : les buses à injection d’air permettent un traitement de qualité équivalent aux buses à fente classiques.

Graphique de résultats d'essais Arvalise sur l'efficacité traitement herbicides et choix buses contre vulpin
Source du graphique : Arvalis - Institut du Végétal

Défi et Daiko : pas de différences entre les types de buses

Ces neuf essais, deux menés par l’institut technique et sept par Syngenta, qui portaient sur le vulpin et le ray-grass montrent que l’efficacité est similaire avec les différents types de buse, et ce, quelle que soient la pression de pulvérisation et la période d’application : prélevée ou post-levée précoce. Différents volumes d’eau ont aussi été testés par Arvalis, de 50 à 200 litres. Là encore, le type de buse n’a pas d’influence.

Graphique comparatif efficacité d'herbicides racinaires céréales par type de buse

Vue d'un essai herbicide Daiko au stade 1 feuille

La taille des gouttes n’a pas d’influence sur l’efficacité

Ces résultats s’expliquent notamment par le principe de fonctionnement de Défi et Daiko. L’efficacité de ces produits racinaires dépend principalement de paramètres liés à la parcelle. Un sol bien préparé, non motteux, humide et sans résidu de paille sont les seuls critères susceptibles d’impacter le succès du traitement. Le type de buse fait varier la taille des gouttes pulvérisées, qui n’ont de leur côté pas d’influence sur l’efficacité des produits.

Ne pas négliger les conditions d’applications

Même avec des buses à injection d’air, les conditions de pulvérisation restent importantes : tout traitement est interdit au-delà d’un vent supérieur ou égal à 19 km/h, privilégier une hygrométrie entre 60 et 95 %, une vitesse d’avancement inférieure à 10 km/h et une hauteur de rampe maximale à 50 cm.