France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Des traitements fongicides raisonnés et sécurisés sur blés

Céréales
12.02.2019
Guillaume Lefort

Guillaume Lefort exploite 250 hectares en Seine et Marne. En tant que président d’Agridemain, il a la volonté de renouer le lien entre le grand public et la terre en expliquant son métier. Crédit Photo Horizon.

Chez G. Lefort, agriculteur en Seine et Marne, les traitements fongicides sur blés sont raisonnés et les applications sécurisées.

Comment choisissez-vous la protection fongicide pour vos blés ?

La protection fongicide de mes blés rentre dans une stratégie globale où les fongicides sont des outils au même titre que la rotation des cultures, le choix variétal ou encore les façons culturales pour produire une alimentation saine en quantité et de qualité. 

Pour établir mon programme de protection fongicide vis-à-vis des maladies des blés, je consulte en fin d’année les résultats d’essais mis à disposition par les distributeurs et les prescripteurs. Mon objectif est d’établir un programme théorique qui allie efficacité, pérennité (pour limiter le développement des résistances) et sécurité. Ce programme fongicide est évidemment confronté à la pression de l’année et notamment aux conditions météo en utilisant des outils d’aide à la décision pour la prévision des maladies. Ma stratégie fongicide est donc ajustée aux besoins réels de protection.

Quelles sont les précautions d’emploi pour l’application des fongicides ?

Mon objectif est d’appliquer la bonne dose au bon endroit et au bon moment pour protéger efficacement mes blés en minimisant les impacts sur l’homme et l’environnement. 

Pour appliquer au moment optimal les fongicides, je m’appuie sur les services météo proposés par Syngenta qui m’informent sur les conditions climatiques et les plages horaires optimales pour limiter l’évaporation et la dérive. En pratique, j’interviens en général très tôt le matin ou tard le soir, l’objectif étant d’avoir les meilleures conditions d’application.  Je peux réaliser ces interventions la nuit grâce à un appareil de pulvérisation récent doté d’un éclairage puissant. Cette plage horaire me permet d’être à l’abri de la dérive sachant que mes parcelles sont dans une plaine ouverte sensible au vent. 

Concernant la sécurité lors de la préparation des bouillies, mon salarié et moi-même sommes équipés d’équipements spécifiques : gants, masques et tablier et cette étape est facilitée par un système de bac incorporateur intégré au pulvérisateur. Et pendant le traitement fongicide, nous sommes à l’abri dans une cabine pressurisée avec un filtre à charbon de niveau 4. J’ai également fait le choix d’un appareil de pulvérisation avec rampe d’épandage à l’arrière pour que le fongicide atteigne le végétal sans impacter la cabine.

Enfin, le nettoyage du pulvérisateur se fait à la parcelle avec un système de rinçage automatique et les eaux de rinçage sont épandues dans la parcelle.

 

Sur la même thématiqueSécuriser l’application des fongicides pour limiter leur impact.