Vous êtes ici

Share page with AddThis

Soigner la pulvérisation

Vigne
06.04.2010
Protection de la vigne

La qualité de pulvérisation est un facteur clé de la réussite, encore plus les années de forte pression.

Régler son pulvérisateur

Le réglage du pulvérisateur doit être parfait. En début de campagne, il est primordial de vérifier l’état des buses, leur orientation ainsi que leur débit. Pour contrôler le fonctionnement de l’appareil, il est recommandé de faire des tests avec des papiers hydrosensibles.

Depuis le 1er janvier 2009, le contrôle des pulvérisateurs est obligatoire tous les 5 ans.

Traiter en face par face

Pour être efficace, le traitement doit être réalisé en face par face afin que les feuilles et les grappes soient protégées de façon efficace et sur toute la hauteur du feuillage. En fin de saison, il faut encore rester vigilant, notatement sur le haut du feuillage contre le mildiou mosaïque.

Resserrer les cadences en fonction de la météo

En cas de forte pression, pour réussir son programme anti-mildiou, il faut anticiper les pluies et resserrer les cadences. Celles-ci doivent en effet tenir compte de la pression de la maladie, de la météo et du développement de la vigne :

  • Pour les spécialités systémiques, en cas de très forte pression, les cadences de 14 jours seront ramenées à 12 voire 10 jours ;
  • Pour les produits pénétrants le plus souvent recommandés à 12 jours, en cas de risque élevé, on passe à 10 jours ;
  • Pour les produits de contacts, ils sont à renouveler dès qu’il y a eu une pluie lessivante.