Vous êtes ici

Share page with AddThis

Actualités de la filière betterave à sucre

Betterave
12.12.2017
Parcelle de betteraves

Retrouvez chaque semaine les actualités de la filière betteraves à sucre.

La CGB propose d’instaurer des contrats « équilibrés et diversifiés »

« La campagne est loin d’être finie pour un grand nombre d’usines », insistait Pierre Rayé, directeur de la CGB, le 7 décembre en conférence de presse. Mais déjà, les projections laissent entrevoir une production française de sucre record pour « l’an 1 sans quota » : 6,1 Mt contre 4,8 Mt l’an passé. Les rendements s’établiraient à 93 t/ha à 16 °, soit la troisième meilleure performance de la filière. « Nous n’avons aucun cours officiel depuis deux mois », déplore toutefois Timothée Masson, du département économique de la CGB. Le syndicat estime que l’état actuel des marchés rémunère une betterave à 22 €/t, hors pulpe, contre 26 €/t en février et 28 €/t sur la moyenne des cinq dernières années. Pour lutter contre la volatilité, la CGB propose d’instaurer des « contrats équilibrés et diversifiés ». Les marchés à terme peuvent contribuer à fournir des prix minimums. Elle préconise aussi que soient revalorisées les indemnités d’arrachage précoce, pour tenir compte des pertes de rendement.

Europe : importations de sucre en baisse, exportations en hausse

France AgriMer a, le 4 décembre, lors de son conseil spécialisé dédié à la filière sucrière, fait le point sur les importations et exportations européennes de sucre. La baisse des importations, constatée la campagne passée, semble se confirmer en 2017/18, notamment dans le cadre des accords préférentiels avec les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et les pays les moins avancés (ACP-PMA) ou dans le cadre des accords « tout sauf les armes ». À l’inverse, une nette progression des exportations européennes est constatée depuis deux mois. Si les pays de la Méditerranée et du Moyen Orient absorbaient jusqu’à présent plus de la moitié des exportations de sucre européen, avec pour principaux acheteurs Israël, l’Égypte et l’Algérie, les pays du Golfe, pourraient devenir de nouveaux acheteurs. Ces derniers cherchant à rentabiliser leurs raffineries. La Commission européenne, table sur des importations à 1,3 Mt et des exportations à 2,8 Mt, soit le double de l’an passé. Le stock de fin de campagne pourrait s’établir à 1,6 Mt contre 1,3 Mt en 2016/17.

Indice FAO : hausse du prix du sucre de 4,5 % en un mois

L'Indice FAO des prix du sucre s'est établi en moyenne à 212,7 points en novembre, soit une hausse de 9,2 points (4,5 %) par rapport à octobre. Mais en un an, la baisse est de 26 %. Les prix internationaux du sucre ont augmenté en novembre, principalement en raison du recul des exportations du Brésil et des inquiétudes suscitées par le raffermissement des prix du pétrole, qui incite les producteurs à broyer la canne à sucre en vue de la production d’éthanol plutôt que de produire du sucre.