France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Actualités de la filière betterave à sucre

Betterave
21.02.2017
Parcelle de betteraves

Retrouvez chaque semaine les actualités de la filière betteraves à sucre.

Un colloque pour réfléchir aux systèmes de culture de demain

À l’occasion du Sima, le salon international du machinisme agricole qui se déroule du 26 février au 2 mars au Nord de Paris, à Villepinte, un colloque est organisé par les instituts techniques, dont l’ITB. L’objectif est de se pencher sur ce que pourraient être les systèmes de culture de demain. Concilier agronomie et écologie pour produire davantage en quantité et en qualité, en étant rentable et compétitif, d’une manière respectueuse de l’environnement : telle est l’ambition du projet Syppre développé par les instituts. Les intervenants présenteront le premier bilan de plus de 1000 enquêtes réalisées auprès des agriculteurs et au sein de 5 plateformes prospectives. Rémy Duval, agronome à l’ITB, présentera quant à lui la méthodologie globale. Une table ronde clôturera la matinée. Rendez-vous au Sima le 28 février, de 10 à 12h, salle Mezzanine Hall 3.

Bien évaluer les reliquats azotés

Les résultats de la mesure des reliquats azotés en sortie d’hiver indiquent des valeurs importantes pour cette année. En cause, des rendements en retrait en céréales et un hiver relativement sec ayant réduit le lessivage. Dans de nombreuses parcelles, les couverts végétaux ont pleinement joué leur rôle. La quantité d’azote par tonne de matière sèche est assez semblable d’un couvert à l’autre. Il est donc important de bien estimer la quantité de matière sèche produite pour en tenir compte dans le calcul du bilan, de manière pertinente. Les bonnes conditions depuis l’automne n’ont pas dégradé l’état de surface des parcelles. Les 15 jours de gel en janvier ont permis de travailler un bon horizon de labour. Attention donc au printemps de ne pas réaliser trop de terre fine lors des préparations.

Et si le choix des variétés permettait de limiter le salissement ?

En 2016, l’ITB a piloté le projet « Archibet ». L’idée était d’évaluer l’impact de l’architecture foliaire des variétés de betteraves pour concurrencer le développement des adventices. La finalité étant de voir s’il était possible de réduire l’usage des herbicides grâce aux différences variétales de couverture et de port foliaire. Le projet a démontré que l’architecture foliaire des betteraves impacte bien le développement des adventices. Les différences d’architecture foliaire entre variétés étant importantes, ce critère doit être regardé de près. La dynamique du taux de couverture est donc un critère pertinent pour comparer les variétés vis-à-vis de leur capacité à concurrencer les adventices. D’autres critères comme la surface foliaire, la fraction du rayonnement intercepté par les betteraves… sont également étudiés. De nouveaux travaux vont être menés en 2017 pour confirmer ces premiers résultats.