Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pythium, une menace pour la plantule à la levée

Maïs
11.10.2017
Fonte des semis du maïs - Pythium ultimum

Maladie opportuniste, le Pythium, qualifié de « pourrisseur de grains », est capable de détruire les plantules de maïs.

Chaque blessure de la plante est une porte d’entrée pour Pythium

Pythium ultimum, Pythium sylvaticum ou encore Pythium irregulare. Autant d’espèces de pathogènes rassemblés sur le nom générique de Pythium, ou encore pourriture des racines/grains. Ces champignons survivent dans les débris de culture ou sous forme de spores dans le sol, pendant de nombreuses années. Le froid et l’humidité favorisent leur développement.

Le Pythium détruit la plantule à la levée, entrainant une baisse de densité de la culture et une perte de rendement. Toute blessure du système racinaire, par exemple par des insectes, offre une porte d’entrée pour ces champignons présents dans le sol et un risque de développement de la maladie.

Deux types de symptômes

Les symptômes peuvent apparaître sous deux formes : soit la pourriture du grain sans germination, soit, après germination, un arrêt brusque de la croissance avec pourriture de l'extrémité des racines, se généralisant à l'ensemble de la plantule qui meurt. Les plantes qui lèvent s’en remettent habituellement, mais présentent un développement inégal des racines et un retard de maturité.

Moyens de lutte
Effectuer le semis dans un sol réchauffé, enfouir les résidus de récolte ou encore drainer la parcelle sont des moyens de limiter l’émergence de la maladie. En plus de ces leviers agronomiques, une protection de semences fongicide permettra de lutter efficacement contre ces champignons.