France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

La scutigérelle un ravageur en pleine expansion

Maïs
28.10.2019
Scutigérelle du maïs

La présence de scutigérelle augmente régulièrement créant des dégâts graves sur la culture du maïs.

Ce ravageur est fréquent sur la façade Ouest de la France, notamment dans le Sud Aquitaine et s’étend sur de nouvelles zones en Val de Loire comme en Bretagne, le bassin Parisien, le centre où sa nuisibilité est visible dès la première année.

Qu’est-ce qu’une scutigérelle ?

La scutigérelle appartient à la famille des myriapodes (mille-pattes). Tous les stades du développement de ce ravageur ont lieu dans le sol. La scutigérelle fuit la lumière et se déplace rapidement en profitant de la macroporosité du sol.

Quels sont les dégâts sur maïs ?

Le maïs est une plante sensible aux attaques de scutigérelles de la levée jusqu’au stade 10-12 feuilles.

  • Les premières attaques jusqu'à 5-6 feuilles du maïs sont les plus nuisibles.Plante chétive consécutive à une attaque de scutigérelle
  • Les larves et adultes de scutigérelles se nourrissent des radicelles des jeunes plants de maïs.
  • Les plantes infestées ont ainsi un système racinaire atrophié voire totalement détruit.
  • De ce fait, le développement de ces plantes sous-alimentées (stress hydrique, carences induites) est perturbé. Elles restent chétives et sont donc nettement plus sensibles aux aléas climatiques et aux carences en éléments nutritifs.
  • Dans les cas d’attaques importantes et précoces de scutigérelles, les jeunes plants de maïs peuvent disparaître.
  • Lorsqu’une parcelle est attaquée par les scutigérelles, il est observé un ralentissement, voire un arrêt du développement de la végétation par taches diffuses et éparses.
  • Ces attaques ont pour conséquence, d’exacerber les stress hydriques et/ou nutritifs, provoquant le dessèchement prématuré des plantes et influençant négativement la programmation et le remplissage des grains
  • La scutigérelle est donc à l’origine de pertes de rendement conséquentes et variables en fonction de l’intensité, de la précocité et de la durée d’attaque : de 5 à plus de 30 quintaux/ha en cas de forte infestation.
  • Les parcelles inféodées doivent être traitées préventivement : aucune lutte curative n’est possible.

Quelles solutions pour lutter contre les scutigérelles sur le maïs ?

  • Les insecticides du sol microgranulés Syngenta : Force 1.5G et Karaté 0.4GR permettent une lutte efficace sur maïs et maïs doux.

 

Force® 1.5GScutigerelles, taupins, chrysomèles
12,2 kg/ha

 

Karaté® 0.4GRScutigerelles, taupins, chrysomèles, noctuelles, hannetons
15 kg/ha

 

  • Des mesures agronomiques doivent être mises en œuvre au niveau de la parcelle en complément de la protection insecticide. 
    • Utiliser un engrais starter de type 18-46 à 150kg/ha.
    • Éviter les sols ou préparations soufflées – rappuyer le sol si nécessaire avec roulage (possible pour les sols non battants).
    • Privilégier les variétés à bonne vigueur de départ.
    • Semer dans un sol bien réchauffer (>12°C) avec une bonne qualité de semis afin que le maïs lève le plus vite possible.

> Les autres ravageurs du maïs
Le taupin, ravageur majeur du maïs
La chrysomèle du maïs, une nouvelle menace