France

Vous êtes ici

Comment réussir son semis de maïs et préserver la récolte ?

Maïs
10.02.2022
Semoir maïs en action

50 % du rendement du maïs se joue au semis. Les clefs pour réussir cette étape décisive et mettre la culture à l’abri des ravageurs.

Objectif, une levée rapide et homogène

Une levée rapide et homogène du maïs permet de mettre la culture du maïs à l’abri des ravageurs. Pour y parvenir, deux critères majeurs sont à prendre en compte : une température de sol supérieure à 8 °C et un sol humide. L’utilisation d’engrais starter (et de biostimulants) peuvent également favoriser une implantation rapide. « La profondeur de semis est également un point clef : au-delà de 4 cm, l’exposition aux taupins augmente, et si la graine est trop en surface, elle est exposée aux attaques de corbeaux, l’idéal se situe vers 3 à 4 cm avec un rappuyage du semis » explique Sébastien Mille, expert technique national insecticides du sol chez Syngenta.

Le réglage du semoir déterminant

Pour Pierre Henri Hamon, entrepreneur de travaux agricoles en Bretagne, « le réglage du matériel,  c’est 50 % de la réussite du semis de maïs. La graine doit être positionnée à une profondeur régulière avec un écartement régulier ». Pour y parvenir, la vérification et le réglage du matériel sont donc déterminants. Pour accompagner les agriculteurs dans cette étape essentielle, Syngenta développe et propose aux producteurs de maïs l’outil Micro Réglo : en remplissant la marque du semoir, le modèle du micro-granulateur, le nom du micro-granulé choisi, la dose et l’écartement inter-rang, Micro Réglo indique les réglages à faire au niveau du pignon menant haut, du pignon mené bas et de la position de l’index. « Cet outil permet de vérifier que le réglage est bien en accord avec la dose préconisée » précise Sébastien Mille. Syngenta vous accompagne en mettant à disposition des fiches de montage des diffuseurs selon votre équipement.
Pour en savoir plus sur la qualité de semis, la vitesse de semis ou encore la modulation intra-parcellaire, écoutez le podcast « Des Antennes dans les champs » spécial semis.

Semer son maïs en toute sécurité

Au semis, la manipulation des semences protégées nécessite des précautions. Or, 6 agriculteurs sur 10 ne se protègent pas lors du semis. La marche à suivre pour réaliser son semis en toute sécurité.

  • Mettre en œuvre un comportement adapté : la manipulation des semences protégées est source de poussière. Il est essentiel non seulement de se protéger grâce à une cabine propre et avec des EPI mais également d’adopter un comportement pour se préserver du vent et des contacts.
  • Porter les EPI recommandés  : depuis 2019, le port d’EPI au semis est obligatoire. Un tableau des EPI obligatoires pour le semeur figure sur les étiquettes de produits phytosanitaires pour la protection des semences ainsi que sur les sacs de semences. Ce tableau indique pour chaque étape (chargement du semoir, semis, nettoyage), les EPI obligatoires (gants, EPI vestimentaire, lunettes de protection, masques …).
  • Faciliter le lavage des mains : les mains ne représentent que 5 % de la surface du corps humain mais 60 à 80 % des contacts directs ou indirects avec les produits chimiques et les potentielles contaminations passent par les mains. Un constat qui confirme que l’hygiène des mains doit être une priorité. Pour faciliter ce geste incontournable, Syngenta a développé avec un réseau d’une quarantaine d’agriculteurs un lave-mains mobile S-Clean qui se fixe sur le tracteur (en général sur la barre de montée). Doté d’une cuve de 3 litres, équipé d’un robinet astucieux à double commande (rouge pour mains sales, verte pour mains propres) et d’un porte savon liquide, S-Clean est commercialisé depuis 2019 par le fabricant Solhead. C’est un outil très apprécié des agriculteurs comme l’explique Jean-Michel Faivre, agriculteur multiplicateur de semences de maïs en Vendée, « le S-Clean permet de se laver les mains dès qu’on quitte les gants et qu’on remonte dans la cabine. La cuve de 3 litres permet de se laver les mains une dizaine de fois. »