France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

S-métolachlore : de nouvelles recommandations d’usage

Maïs
13.12.2018

Découvrez, en vidéo, les nouvelles recommandations pour une utilisation durable des herbicides à base de S-métolachlore.

 

Une molécule herbicide précieuse 

En grandes cultures, le S-métolachlore est une molécule utilisée pour désherber les mauvaises herbes du maïs, le tournesol, le sorgho, le soja et la betterave. Elle permet de lutter contre un large spectre d’adventices, tout en prévenant le développement des résistances. Pour pérenniser l’utilisation de cette substance active, de nouvelles recommandations s’appliquent désormais. 

Respecter un grammage maxi de 1 000 g par hectare et par an

Sur les cultures de maïs (grains et fourrage), le tournesol, le soja et le sorgho, il est recommandé de réduire le dosage à 1 000 grammes maximum par hectare et par an. Le positionnement (ou période d’intervention) est également à raisonner selon les cultures, en préférant les applications de post-levée précoce sur maïs, sorgho et betterave. En cas de désherbage en prélevée, il est recommandé de privilégier les traitements localisés sur le rang.  

Pour toutes parcelles en bordure d’un point d’eau, il est recommandé d’installer un dispositif végétalisé permanent (DVP) non traité de 5 m minimum. Les caractéristiques d’un DVP efficace ? Il doit être, continu, dense et non traversé par des engins agricoles. 

Sur les aires d’alimentation de captage

Les stratégies de désherbage à mettre en œuvre sur les aires d’alimentation de captage (AAC) sont à adapter en fonction de la position de la parcelle par rapport au captage.

En périmètre éloigné du captage :
- Aménager les parcelles pour réduire l’érosion, le ruissellement et l’infiltration ; 
- Adapter les programmes de désherbage : par exemple en alternant les stratégies, en fractionnant, en développant la prélevée sur le rang, en préférant les mélanges à doses modulées ou les programmes en post levée.

En périmètre rapproché du captage : 
- Réaliser un diagnostic parcellaire ; 
- Développer des techniques de désherbage alternatives, comme le binage ou la herse étrille ;
- Privilégier les programmes de post levée sans S-metolachlore ;  
- Gérer les fonds de cuve à l’exploitation ou en dehors du périmètre rapproché. 

En périmètre immédiat, tout traitement est interdit. 

Dans tous les cas…

Quelle que soit la situation, la vigilance est de mise lors des manipulations des produits, que ce soit au champ ou à l’exploitation, pour éviter les pollutions ponctuelles. Lors de l’application elle-même, l’utilisation de buses à injection d’air, à la pression homologuée permet de limiter les phénomènes de dérive.