Quel intérêt d'un maïs POWERCELL™ pour l’élevage laitier ?

Maïs
Syngenta mesure la valorisation laitière de ses maïs dans des fermes robotisées
Patrice Hurtaud (à gauche) l’un des 3 associés du Gaec de l’Oasis avec Stéphane Deniau, ingénieur développement Syngenta dans la parcelle de SY FERONIA semée en 2020 pour mesurer sa valorisation laitière sur les 130 vaches Prim’Holstein.

Comment optimiser la ration de maïs fourrage du cheptel tout en augmentant la production laitière de l’élevage dans un objectif de rentabilité et de durabilité ?

Syngenta et Agrinova ont réalisé une étude en novembre 2023 auprès de 202 élevages laitiers. Elle a permis de confirmer les attentes des éleveurs vis-à-vis de leurs partenaires semenciers maïs. En parallèle, 23 élevages partenaires ont participé à une étude mise en place depuis 2018 avec une représentativité significative en termes de couverture régionale et de diversité des typologies d’exploitations.

  • 84 % des éleveurs interrogés distribuent du maïs ensilage à leurs vaches en hiver avec en moyenne 51% de maïs dans la ration.
  • La place du maïs fourrage dans la ration augmente avec la productivité des vaches, puisque les éleveurs avec une stratégie économique productive utilisent 61% de maïs ensilage dans la ration
  • L’apport énergétique d’une variété est privilégié sur sa richesse en UFL puisque 73% des éleveurs préfèrent une variété plus riche en énergie à une variété avec un meilleur rendement. Ils sont prêts à « sacrifier » 0,5 T MS de rendement contre 0,02 UFL en plus, une opinion ancrée et stable.
  • Pour 40% des élevages utilisant du maïs fourrage (soit +14 point /2022), l’énergie du maïs fourrage doit être apportée de façon équilibrée par l’amidon et la digestibilité des fibres.

Dans cette logique, l’approche POWERCELL™ apporte une réponse plébiscitée par les éleveurs grâce à son offre variétale équilibrée en fibres et en amidon. Pour valider dans le tank à lait les intérêts de la génétique POWERCELL™, Syngenta a développé un réseau d’éleveurs laitiers permettant de comparer les performances laitières observées avec le maïs POWERCELL™ à celles avec les maïs habituellement cultivés par l’éleveur.
En consommant du maïs POWERCELL™, la production laitière a augmenté dans 64% des exploitations de + 0,7 à + 2 kg de lait par vache et par jour. Elle est restée stable dans 36% des cas et n’a jamais diminué. Le taux protéique (TP) a progressé de + 0,2 à + 0,7 kg dans 63% des élevages. La transformation de la ration en lait (mesurée par l’ITL) a été plus efficace dans 75% des exploitations. Dans 16 %, une ingestion significativement supérieure de maïs POWERCELL™ a dégradé l’ITL tout en permettant une augmentation économiquement rentable du lait. 

Exemple du Gaec de l’Oasis (44)

Le Gaec de l'Oasis représenté par Patrice Hurtaud - membre du réseau POWERCELL™ depuis 2 ans confirme l’intérêt de la génétique avec les résultats laitiers obtenus en début 2022, sur la base d’un cheptel de 111 vaches en lactation ayant consommé uniquement un maïs POWERCELL™.
Pendant cette période, les vaches ont produit quotidiennement 41,5 kg de lait standard 7% (37,2 kg de lait bruts) en ne consommant que 6,6 kg de concentrés (3,1 kg de correcteur azoté à 43 % de MAT plus 3,5 kg de VL 3L) mais, 20 à 21 kg de matière sèche de fourrage dont 2/3 de maïs ensilage. Cette performance technique a eu un impact positif sur les comptes du Gaec puisque la marge sur coût alimentaire (MCA) a atteint 10,4 kg € / VL traite / jour.
Ces très bons résultats sont autant le fruit de ses choix génétiques que d’itinéraires culturaux et d’une conduite d’élevage rigoureux. Convaincu qu’un bon éleveur est avant tout un bon producteur de fourrage, il a su trouver, dans la gamme POWERCELL™, des variétés comme SY Feronia et SY Amfora qui lui assurent de la productivité laitière économiquement viable et de la sécurité fourragère malgré le potentiel de rendement limité de ses terres.

 

Logo Agrinova