France

Vous êtes ici

Evaluer la répartition de la pulvérisation avec Drop’in

Bonnes pratiques
08.04.2020
Michel Leborgne

Les Drop’in permettent d’évaluer la répartition de la pulvérisation dans la végétation. Michel Leborgne nous explique.

Drop'in vigne après pulvérisation d'argile blancheMichel Leborgne, responsable Formulations et Techniques d’applications chez Syngenta nous détaille ce que sont les Drop’in. Il nous explique le concept et les bénéfices apportés par cette nouvelle méthode qui permet d’évaluer la répartition de la pulvérisation sur et à l’intérieur de la végétation en vigne et arboriculture. 

 

Quel est l’objectif visé par les nouveaux capteurs Drop’in ?

La qualité de pulvérisation est un enjeu majeur à la fois pour réduire les pertes de produits phytosanitaires lors de l’application mais aussi pour améliorer l’efficacité des traitements.
Avec les capteurs Drop’In, nous avons pour ambition de fournir aux vignerons et aux arboriculteurs une méthode standardisée (lien avec l’article méthode) pour évaluer la répartition de la pulvérisation au cœur du feuillage sur différentes hauteurs. Notre volonté est d’accompagner les producteurs pour optimiser l’efficacité des produits appliqués pour qu’ils atteignent la cible visée : feuilles, grappes, fruits. Les Drop’in peuvent s’utiliser directement par le producteur ou avec une prestation de service fournie par le distributeur.  

C’est quoi le principe de Drop’in ?

Drop’In est un support en polyéthylène noir en forme de feuille de vigne (pour la vigne) ou de losange (pour l’arboriculture) réutilisable. Une fois les Drop’in placés au cœur de la végétation selon la méthode définie, l’opérateur pulvérise un mélange d’eau et d’argile (un matériau inerte, bon marché et blanc, donc visible sur un support noir). S’il s’agit d’une utilisation individuelle, le producteur  évalue visuellement le résultat. Dans le cas d’une prestation de service,  le technicien détermine une note (de 0 à 3) en se référant à un nuancier. Il reporte alors ces notes sur un tableau Excel fourni par Syngenta et le tableur calcule la médiane des 5 notes pour chaque hauteur de végétation. La lecture des résultats permet de corriger des défauts de pulvérisation comme, par exemple, une soufflerie qui n’est pas suffisamment puissante ou encore un volume de bouillie à ajuster.

Quelle est la différence entre Drop’in et les papiers hydrosensibles ?

A la différence de papiers hydrosensibles, Drop’In s’appuie sur une méthode précise, reproductible et donc comparable. La méthode d’utilisation des Drop’In précise leur emplacement sur la hauteur et sur les rangs alors que le positionnement des papiers hydrosensibles est souvent aléatoire.
De plus, les capteurs Drop’in sont nettoyables et réutilisables, ce qui n’est pas le cas des papiers hydrosensibles, qui de ce fait, sont souvent disposés en nombre insuffisant pour obtenir une vision représentative de la pulvérisation.  Les essais que nous avons conduits depuis 2018 nous ont permis de déterminer le nombre de Drop’in nécessaires pour une bonne évaluation de la répartition de la pulvérisation.

Combien faut-il de Drop’in pour évaluer la pulvérisation ?

En viticulture, pour équiper 2 rangs de vigne, il faut 30 Drop’in, pour 3 rangs de vigne 45 Drop’in et pour 4 rangs 60 Drop’In. Les capteurs sont fixés sur les fils de palissage avec un crochet ou directement sur le feuillage à l’aide d’une pince si la végétation n’est pas palissée. Il faut compter 15 minutes environ pour installer 60 Drop’in. L’avantage des Drop’in est qu’ils sont nettoyables (avec un chiffon) et donc réutilisables pour un nouveau test et/ou pour évaluer un autre pulvérisateur.
En arboriculture, dans un verger de pommiers palissé avec 5 hauteurs de fil, il faut compter 25 capteurs par rang.

Comment se procurer des Drop’in ? Quel est leur coût ?

Drop’in est disponible auprès des distributeurs de produits phytosanitaires qui souhaitent proposer cette méthode en prestation auprès des viticulteurs et des arboriculteurs. Dans ce cas, le producteur bénéficie des services d’un technicien formé qui réalise le diagnostic et édite un rapport grâce à un logiciel spécifique. C’est une formule qui peut être intéressante dans le cadre d’une démarche de traçabilité par exemple.
Les vignerons et arboriculteurs peuvent également se procurer directement les Drop’in pour vérifier eux-mêmes la répartition de la pulvérisation sur le site internet Solhead ou chez leur distributeur.
Pour 30 capteurs, il faut compter 126 euros et pour 60 capteurs 169 euros. La mallette comprend également des crochets, un stylo, un chiffon et une notice d’utilisation.

A qui est destiné Drop’In ?

A tous les vignerons et arboriculteurs, avec l’accompagnement de leurs conseillers, pour améliorer l’efficacité de leur protection phytosanitaire grâce à une meilleure répartition de la pulvérisation au cœur du feuillage. Cette nouvelle méthode présente un intérêt majeur pour les producteurs qui utilisent des produits de contact (en bio notamment) et/ou des solutions de biocontrôle car ces produits doivent absolument atteindre leur cible pour être efficaces.

 

> En savoir plus sur Drop'in : 
Pulvérisation en vigne et arbo : Drop’in, mode d’emploi