France

Vous êtes ici

Pulvérisation en vigne et arbo : Drop’in, mode d’emploi

Bonnes pratiques
09.04.2020
Focus sur crochet

Drop’ in permet d’évaluer la répartition de la pulvérisation selon une méthode standardisée. Les 4 étapes à suivre.

Comment utiliser Drop’in pour évaluer la répartition de la pulvérisation au sein de la végétation en vigne ou arboriculture ? Voici le mode d’emploi étape par étape de Drop’in.

1. Préparer les Drop’in avant leur installation

Les Drop’in sont fournis dans une mallette qui comprend un stylo, les capteurs, des crochets et une notice d’utilisation. Avec le stylo fourni, il faut identifier une face de chaque Drop’in afin de repérer leur exposition par rapport au pulvérisateur. Il est recommandé de marquer la face exposée au pulvérisateur avec un point blanc.
Avant l’installation des capteurs, il faut choisir une zone de la parcelle de vigne ou du verger qui est la plus représentative de la végétation présente.

2. Installer les Drop’in dans la parcelle

Dans une parcelle de vigne, 5 Drop’in doivent être positionnées face à la pulvérisation sur les différentes hauteurs à évaluer de chaque rang en les espaçant tous les 1,5 pieds.
Ainsi, pour évaluer 2 rangs de vigne sur 3 hauteurs, il faut positionner 30 Drop’in et avec 60 capteurs, il est possible d’évaluer 4 rangs en même temps. « Pour une évaluation spécifique sur la zone fructifère, une seule hauteur est suffisante » observe Michel Leborgne, responsable formulations et techniques d’application chez Syngenta « le nombre de 5 Drop’in par hauteur est nécessaire pour avoir une vision représentative de la pulvérisation pour tenir compte des variations qui peuvent intervenir en raison de l’irrégularité du sol » précise-t-il.

Schéma : recommandation d'installation des Drop'in sur la vigne

Dans un verger, la logique d’installation est la même : par exemple, pour un verger de pommiers avec 5 fils par rang, il faut installer 5 Drop’In par fil, soit 25 Drop’In par rang.
Les Drop’in sont accrochés sur les rangs, soit avec un crochet sur le fil de palissage (crochet fourni dans la mallette), soit avec une pince (non fournie) sur les rameaux.
La position en hauteur et en profondeur des capteurs doit être identique.

3. Pulvériser la solution d’argile blanche 

La pose des Drop’in terminée, l’applicateur pulvérise une solution d’article blanche ou de talc (2 %) sur chaque rang à évaluer, « 100 litres de bouillie sont suffisants » observe Michel Leborgne, « appliqués selon les conditions habituelles de pulvérisation (volume/ha, vitesse, flux d’air) ».
Il faut vérifier si l’ensemble de la zone à protéger a bien reçu la pulvérisation.

4. Observer et interpréter les résultats 

Après le passage du pulvérisateur, l’opérateur peut évaluer visuellement le résultat. Si il a fait appel au service d’un  technicien, celui-ci attribue des notes (de 0 à 3) et les reporte dans un tableau Excel fourni par Syngenta et le tableur calcule la médiane des 5 notes pour chaque hauteur de végétation.  L’application édite aussi un schéma montrant l’intensité des impacts sur chaque rang et aux différentes hauteurs de végétation, au moyen d’un code couleur.
« Grâce à ces résultats issus d’une méthode standardisée, l’applicateur visualise ainsi si les feuilles, les grappes et les fruits sont bien atteints par la pulvérisation et s’il y a matière à modifier les réglages » souligne Michel Leborgne.

 

> En savoir plus sur Drop'in : 
Evaluer la répartition de la pulvérisation avec Drop’in