France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

S-Clean, le lave-mains qui suit l’agriculteur sur le tracteur

Bonnes pratiques
16.09.2019
S-Clean, le lave-mains qui suit l’agriculteur sur le tracteur

L’outil S-Clean, à fixer sur le tracteur, facilite le lavage des mains à la parcelle pour les exploitants.

Un équipement co-construit avec des agriculteurs

L’histoire du lave-mains mobile S-Clean® est avant tout celle d’un travail collectif. Au printemps 2017, Syngenta et le fabricant Solhead animent un groupe d’une quarantaine d’agriculteurs. À la base, les réflexions tournent essentiellement autour des chantiers liés au semis, notamment avec des semences protégées. Mais rapidement, ce concept de lave-mains s’avère beaucoup plus polyvalent.

Confort et hygiène

Lave-mains S-CleanLa production de cet équipement, sur la base de prototypes commence en 2018. Les nombreux retours d’expérience, de l’ordre de 250 à ce jour, sont très positifs : l’utilité de S-Clean dépasse le cadre du semis.

Pour l’agriculteur, il s’agit avant tout d’hygiène et de confort profitables aussi bien lors de l’épandage d’engrais, de la moisson, ou tout autre chantier. Les agriculteurs au contact de terre, graisse, carburants ou produits phytos à la parcelle tiennent à garder propre la cabine du tracteur, où se trouvent souvent d’autres outils nécessitant des mains propres (smartphone, GPS…). Et loin de la ferme, l’opérateur n’a pas le réflexe de se laver les mains, avant tout parce qu’il n’a pas les moyens de le faire.

Des caractéristiques appréciées 

S-Clean est doté d’une cuve de 3 litres, permettant au moins cinq à dix lavages. Celle-ci s’installe facilement sur la barre de montée du tracteur, « le bon endroit avant d’entrer en cabine ». Il est équipé d’un robinet astucieux à double commande, rouge pour mains sales, verte pour mains propres. Au-delà des aspects opérationnels, le design esthétique de ce lave-mains facilite son adoption par les agriculteurs. 

Commercialisation à l’automne 2019

L’équipement est prêt pour la commercialisation : les agriculteurs qui l’ont testé se disent satisfaits ou très satisfaits, prêts à l’adopter et à le recommander. S-Clean sera disponible à l’automne 2019, via une plateforme en ligne.


Les mains, vecteur principal d’exposition aux produits chimiques
Les mains ne représentent que 5 % de la surface du corps humain, 60 à 80 % des contacts directs ou indirects avec les produits chimiques, et les potentielles contaminations, passent par les mains.