France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Syngenta, engagé sur la qualité de la pulvérisation

Bonnes pratiques
18.07.2019
Pulvérisateur d'argile diluée Quali'Cible

Drop’in et Quali’Drop sont des services Syngenta permettant un bon réglage du pulvérisateur pour la vigne et l’arboriculture.

La pulvérisation, enjeu sensible pour vigne et arboriculture

La qualité de la pulvérisation des produits phytosanitaires est un sujet sensible. Les filières viticole et arboricole ne font pas exception, bien au contraire. « Les riverains ne sont pas les seuls à nous regarder pulvériser avec attention. C’est aussi le cas des touristes du camping de Fleurie, village voisin, explique Fabien de Lescure, viticulteur dans le Beaujolais. Il est important de dialoguer, d’expliquer notre travail et les efforts que nous faisons pour progresser. » Le vigneron peut notamment évoquer sa démarche de réglage du pulvérisateur, afin de faire en sorte que le produit n’arrive que sur la cible, les feuilles et la zone fructifère de la vigne.

Un plus pour régler la précision des pulvérisateurs

Dans ce cadre, Fabien de Lescure teste son matériel chaque année grâce au service Quali’Drop, conçu par Syngenta. Le concept ? Placer des panneaux noirs dans chaque rang traité lors d’un passage, puis pulvériser… de l’argile diluée. Les impacts des gouttes apparaissent en blanc, révélant quelles zones sont atteintes, et avec quelle intensité. « Cet exercice peut être réalisé à la parcelle ou dans n’importe quelle zone plate, précise Olivier Cluzel, ingénieur agriculture durable Syngenta. Il est riche d’enseignement, rien qu’en regardant les panneaux. » Mais le service va plus loin : une note de zéro à deux est retenue sur chaque zone des panneaux, puis intégrée dans un logiciel. Ce logiciel propose une représentation graphique des zones atteintes ou non, permettant un meilleur réglage du pulvérisateur en vigne et en arboriculture.

Adoption progressive par le terrain

Opérationnel depuis 2018, Quali Drop est progressivement adopté par le terrain, et notamment par les distributeurs d’agrofourniture. Une dizaine de structures s’en sont emparées, dont Écovigne, actif sur la zone Beaujolais Maconnais. « Nous travaillons ce service depuis le printemps 2019, détaille Emmanuel Pelletier, technicien matériel vigne et vin. Plusieurs clients se montrent déjà intéressés, le « mieux produire » est en plein essor. Nous espérons rassembler des groupes de trois ou quatre viticulteurs pour nos premières démonstrations. » Une version « arboriculture » existe également. « Pour les grands arbres, par exemple les noyers, la précision des applications est un enjeu majeur », souligne Olivier Cluzel. 

Evaluation de la couverture de l'argile dilée avec le logiciel Quali'Cible

Aller plus loin avec Drop’in

Syngenta travaille d’ores et déjà sur un service voisin, Drop’in. La logique suivie est la même : le pulvérisateur applique de l’argile dilué dans les parcelles, mais ce sont des plaques de la taille d’une feuille qui sont accrochées dans les vignes et vergers, sur les zones à protéger. Dans les vignobles, cinq pieds sont surveillés tout au long de chaque rang, à raison d’une à trois « feuilles » Drop’in par pied, selon le développement de la végétation. Là encore, un observateur attribue des notes, de 0 à 3 cette fois-ci, selon la couverture de chaque feuille par l’argile. Chaque face, « exposée » ou « cachée », est évaluée, de manière à estimer un éventuel recoupement de traitement entre deux passages. « Drop’in se veut plus rapide à mettre en œuvre, une heure maximum, et se concentre sur la zone fructifère, mais l’intérêt est le même : s’assurer que le produit arrive bien au bon endroit », précise Olivier Cluzel. La méthodologie est encore au stade de l’affinage, mais les partenaires de Syngenta pourraient déployer Drop’in courant 2020.