France

Vous êtes ici

Solhead, du prototype au matériel pour une agriculture durable

Bonnes pratiques
15.02.2022
Solhead, du prototype au matériel pour une agriculture durable
Système de traitement des effluents phytosanitaires Héliosec

Solhead et Syngenta travaillent de concert pour mettre au point des solutions pour une agriculture durable. Rencontre avec 2 ingénieurs passionnés.

Quelle est l’activité de Solhead ?

Laurent Lajus, directeur de Solhead : Créée en 2006, l’entreprise Solhead était à l’origine un bureau d’études dont une des premières missions a été de travailler sur un kit anti-poussière pour équiper les semoirs agricoles. La rencontre avec Michel Leborgne, ingénieur, responsable formulations et techniques d’applications chez Syngenta a été un moteur dans le développement de Solhead avec la volonté commune de mettre à disposition des agriculteurs des outils et solutions pour une utilisation des produits phytosanitaires pour assurer plus de sécurité pour l’homme et pour l’environnement. Nous avons ainsi codéveloppé le système de traitement des effluents phytosanitaires Héliosec® en réponse aux besoins des agriculteurs et aux nouvelles exigences réglementaires. Ce partenariat exclusif avec Syngenta nous a permis par la suite de mettre au point et de diffuser d’autres produits comme le bidon lave-mains S-Clean®, le système récupérateur de fonds de cuve S-Collect™, le chariot de transport des produits phytosanitaires Mobiphyt® ou encore les outils de contrôle de la pulvérisation que sont Qualidrop™ et Drop’In™.
Parallèlement, l’entreprise basée à proximité d’Agen développe également d’autres produits comme des aires de lavage pour l’agriculture. Aujourd’hui, Solhead emploie 10 salariés et réalise un chiffre de 1,4 millions d’euros.

Comment fonctionne le partenariat de cocréation entre Solhead et Syngenta ?

Laurent Lajus : Michel Leborgne de Syngenta remonte les besoins du terrain en matière d’équipements par rapport aux problématiques rencontrées. Solhead met au point un ou plusieurs prototypes qui sont testés par des agriculteurs pilotes. Ce retour du terrain nous permet de produire une présérie qui est à nouveau testée par des agriculteurs pour validation.

Michel Leborgne : L’originalité de notre collaboration est la réflexion commune et la co-construction d’un projet. Quand j’identifie un besoin du terrain, j’en fait part à Laurent Lajus et nous réfléchissons ensemble à sa faisabilité tant d’un point de vue technique qu’économique. Solhead travaille alors à la mise au point d’un 1er prototype qui est testé par des agriculteurs, l’outil est alors modifié, optimisé et à nouveau testé jusqu’à obtention du produit final. La richesse de notre partenariat s’explique par la valeur « technique » qui est notre fil conducteur avec le même objectif, apporter des solutions nouvelles aux agriculteurs pour une mise en œuvre durable de la protection des cultures.

Où sont fabriqués les produits Solhead et qui les distribue ?

Laurent Lajus : Les produits Solhead sont fabriqués pour l’essentiel dans notre unité de production à Montesquieu dans le Lot et Garonne. Et, en fonction des besoins et des compétences nécessaires, nous travaillons en complément avec des sous-traitants locaux de préférence.
La commercialisation de nos solutions se fait soit en direct, soit via des distributeurs partenaires. Certains produits comme Héliosec sont commercialisés uniquement via la distribution qui assure un service d’évaluation du besoin.

Quel est le prochain projet entre Solhead et Syngenta ?

Michel Leborgne : Nous travaillons à la mise au point d’un porte buses spécifique afin de pouvoir utiliser des buses à injection d’air homologuées ZNT pour désherber sur le rang en culture de tournesol et/ou de maïs. A suivre …

Pour aller plus loin :

Accéder au site internet Solhead et demander un devis