France

Vous êtes ici

Le lavage des mains, un geste incontournable au semis

Bonnes pratiques
12.09.2022
Offre spéciale semis S-Clean : 20 € de remise

Le lavage des mains se présente comme un véritable « geste barrière » pour se confiner en sécurité dans la cabine du tracteur.

Le lavage des mains, un geste essentiel et protecteur

« Les mains ne représentent que 5 % de la surface du corps mais 60 % à 80 % des contacts directs ou indirects avec les produits chimiques et les potentielles contaminations passent par les mains » rappelle Isabelle Delpuech, responsable Agriculture Durable & Sécurité chez Syngenta.
En conséquence, non seulement les mains doivent être protégées avec des gants pour manipuler des semences traitées mais l’hygiène des mains doit être organisée pour permettre à tout moment de disposer du matériel nécessaire pour rincer les gants et se laver les mains à la parcelle. L’objectif pour l’agriculteur est de passer d’une phase exposante courte, le remplissage du semoir, à une phase plus longue, le semis en intégrant sa cabine de tracteur sans contaminants, sans risquer de souiller le volant, son téléphone, le GPS ou d’autres outils électroniques coûteux.
 « Pendant la longue période Covid que nous venons de traverser, le lavage des mains est devenu un réflexe pour tous les citoyens afin de limiter les contaminations. Ce geste simple doit être mis en œuvre dans les phases exposantes de certaines activités comme le semis des cultures » observe la responsable.

S-Clean, un lave-mains très apprécié des agriculteurs

Pour faciliter cette précaution indispensable du lavage des mains à la parcelle, Syngenta développe depuis 2018 un outil lave-mains conçu avec des agriculteurs pour les agriculteurs, le S-Clean®.
L’intérêt majeur du S-Clean est de faciliter le lavage des mains à la parcelle en toutes circonstances pour se confiner, propre et en sécurité, dans la cabine du tracteur. Ce lave-mains, qui peut s’accrocher à la rampe d’accès du tracteur est doté d’un réservoir de 3 litres d’eau, d’un porte-savon et d’une vanne à double commande, rouge pour mains sales, verte pour mains propres. Il permet de se laver les mains 5 à 10 fois.
Les agriculteurs qui en ont équipé leur tracteur sont convaincus de son utilité :

  • « Avec le S-Clean, on a la possibilité de se laver directement sur le matériel. J’ai équipé mes 3 tracteurs » - Jérôme Jaumont, agriculteur dans les Landes
  • « Le S-Clean permet de se laver les mains et de ne pas salir l’intérieur du tracteur » - Damien Fave, agriculteur dans le Gers
  • « Le S-Clean est un lave-mains très confortable », Eric Lequertier, agriculteur dans les Landes

Se laver les mains avant le retour en cabine permet de réaliser son semis en sécurité et sans salir ses équipements électroniques.


L’œil du Quali-Semis

Syngenta propose depuis 2008 à des agriculteurs volontaires, en partenariat avec leur distributeur, une opération de sensibilisation à l’utilisation des semences protégées, Quali-Semis. « Cette opération consiste en un suivi d’exposition des opérateurs lors du semis basé sur l’observation des différentes phases de travail. Les expositions sont repérées par l’analyse d’un traceur, en l’occurrence le fludioxinil, matière active autorisée pour la protection des semences » explique Isabelle Delpuech. Les Quali-Semis réalisés il y a une dizaine d’années avaient mis en lumière à la fois des activités exposantes à la poussière lors du semis et une faible sensibilisation des opérateurs, « la plupart d’entre eux n’avaient pas de quoi se laver les mains ou les gants à la parcelle et très peu d’agriculteurs portaient des gants » souligne Isabelle Delpuech. « Ces observations nous ont convaincu de la nécessité de trouver une solution pour accompagner les agriculteurs pour ce geste barrière indispensable avec la mise au point et le développement du S-Clean ». Pour aider à la sensibilisation des agriculteurs sur la nécessité de se protéger au moment du semis, Syngenta a engagé des actions de communication sous des formats multiples et variés sur la thématique, « Je protège mes semences, je me protège ».
De nouveaux Quali-Semis sont prévus dès cet automne, avec de nouveaux retours d’expériences à partager pour toujours mieux sensibiliser à la nécessité de se protéger.