La pulvérisation localisée pour traiter le rang

Bonnes pratiques
La pulvérisation localisée pour traiter le rang

Traiter sur le rang permet de cibler les adventices sur environ un tiers de la surface et de réduire ainsi son IFT. Une pratique qui se développe en complément du binage.

Traiter sur le rang et réduire son IFT

La pulvérisation localisée sur le rang se présente comme une pratique efficace pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. En ne pulvérisant l’herbicide que sur un tiers voire la moitié de la surface et en combinant ce désherbage chimique avec un désherbage mécanique entre les rangs, il est possible de réduire l’IFT jusqu’à 66%. 
Cette technique est particulièrement adaptée au désherbage des cultures semées en ligne telles que le maïs, les betteraves, le tournesol ou encore les pommes de terre. Elle nécessite d’équiper le matériel de semis ou de binage d’un système de pulvérisation et d’écrous et buses adaptés ou d’adapter la rampe de son pulvérisateur avec des écrous et buses spécifiques pour choisir la largeur de la bande pulvérisée au sol.

Au semis, lors du binage ou lors de la pulvérisation

La première solution consiste à intervenir directement au semis. Dans la plupart des cas, une cuve de pulvérisation est installée à l’avant du tracteur et le produit herbicide est acheminé vers des buses positionnées au niveau de chaque élément semeur. L’avantage de cette solution est que le produit est appliqué sur un sol frais, ce qui favorise son efficacité. Pour compléter ce désherbage sur le rang, un binage inter rang doit être réalisé rapidement après la levée.
La deuxième technique consiste à mettre en œuvre le désherbage localisé au moment du binage. L’atout de cette pratique est que tout peut être réalisé en un seul passage, mais la difficulté est que les conditions idéales de binage et désherbage ne sont pas compatibles. Plusieurs fabricants de matériels s’intéressent à ce système comme Lemken qui propose une cuve frontale de 1 000 à 1 500 litres reliées à des buses de traitement montées sur la bineuse Steketee, avec une promesse d’économie de bouillie de 40 à 60 %.

Bineuse Steketee

La troisième solution est d’adapter sa rampe de pulvérisation ou d’investir dans une rampe de traitement localisé. Le fabricant de matériel betteraviers Sopema a mis ainsi au point des rampes de traitement localisé, s'attelant à l'avant du tracteur et réalisant une pulvérisation sur environ un tiers de la surface. Ces rampes sont disponibles de 12 à 36 rangs, adaptables pour des semis de 45, 50,75,80 ou 90 centimètres d’écartement. Chaque élément est monté sur roue, au niveau des rangs, sur des largeurs multiples de celles de semoirs (soit 3X12 ou 3X18 rangs). La rampe emprunte un repère de trace laissé au sol et progresse à une vitesse comprise entre 10 et 15 km/h selon le contexte. Autre exemple, le constructeur Horsch utilise des buses à jets étroits, soit une placée au-dessus du rang de la culture, soit deux qui le prennent en sandwich. 

On'Row, une solution pour désherber sur le rang et réduire la dérive

Développée par Syngenta, la solution On’Row permet de désherber sur le rang avec des buses homologuées réduction de dérive et peut être adaptée sur un semoir, une bineuse ou une rampe de traitement. Commercialisée par Solhead, cette solution s’appuie sur un couple spécifique « écrous/buses » et permet de traiter sur le rang une largeur de 15 à 40 cm suivant l’écrou choisi (7 possibilités). C’est une solution flexible compatible avec un traitement en plein si nécessaire. Un service d’accompagnement est prévu pour aider à sélectionner le calibre des buses et la référence de l’écrou. Une application digitale est en développement pour aider au calcul en vue de la préparation des cuves et aider au choix des écrous et buses. 
On’Row répond aux contraintes réglementaires de réduction des ZNT eau et DSR Riverains et contribue à la baisse des IFT avec une diminution de 50 à 70 % de la quantité d’herbicides utilisés. Cette solution peut s’utiliser également pour d’autres traitements comme des insecticides ou des biostimulants. 

Pour aller plus loin :
- Découvrir On’Row