France

Vous êtes ici

Des notes de performance pour les pulvérisateurs viticoles

Bonnes pratiques
17.03.2021
Performance Pulvé, nouvelle marque de qualité des pulvérisateurs viticoles

Performance Pulvé : des notes aux pulvérisateurs pour leur qualité d’application et leur aptitude à réduire les intrants.

Les pulvérisateurs soumis au banc d’essai EvaSprayViti

Performance Pulvé est la nouvelle marque de qualité des pulvérisateurs viticoles déposée par l’IFV qui évalue de manière indépendante les performances des pulvérisateurs sur la répartition de la pulvérisation et leur potentiel en termes de réduction des intrants phytosanitaires. L’objectif de ce service est de permettre aux viticulteurs et conseillers de les guider dans le choix du renouvellement des appareils de traitement. Créée en décembre 2020, cette marque est assortie d’un site qui recense les pulvérisateurs que les constructeurs ont souhaité évaluer. Le dispositif Performance Pulvé s’inscrit dans le contexte du plan Ecophyto 2+ et des objectifs de renouvellement du parc de pulvérisateurs du Plan Filière Vin qui fait suite aux Etats Généraux de l’Alimentation. Un site dédié à la marque recense les pulvérisateurs que les constructeurs ont souhaité évaluer. À ce jour 16 modèles ont été qualifiés ce qui représentent au total 100 déclinaisons ou sous modèles  (https://www.performancepulve.fr/materiels/liste ).
Les notations attribuées aux pulvérisateurs évaluées par le dispositif Performance Pulvé reposent sur les résultats d’essais de ces appareils sur le banc d’essai EvaSprayViti, un banc de pulvérisation mis au point par l’IFV et l’INRAE en 2013 qui reproduit artificiellement 4 rangs de vignes sur 10 m de long chacun. EvaSprayViti assure la standardisation des tests de pulvérisation. Cette vigne artificielle est modulable pour simuler trois stades végétatifs représentant l’ensemble du cycle.
La qualité de la pulvérisation est évaluée via la mesure de la quantité de dépôts de produits sur la vigne et de leur répartition au sein de la végétation. À l’issue des essais, des notations détaillées et des notes synthétiques sont attribuées pour qualifier les pulvérisateurs et leurs réglages.

Des notations détaillées de A + à C et une note synthétique

À l’image de ce qui existe pour l’électroménager grand public, les matériels de traitement sont évalués selon des lettres allant de A+ à C.

Exemple de certificat Performance Pulvé

Les notations détaillées (A+, A, B ou C) se rapportent à un stade végétatif donné (début de végétation, milieu de végétation et pleine végétation) et à un réglage associé (type de buse, vitesse d’avancement, technologie utilisée…) et expriment un potentiel de réduction d’intrants par rapport au matériel de référence majoritairement utilisé en France (voûte pneumatique 4 mains 4 canons utilisée tous les 2 rangs et à la pleine dose/ha, pour les vignes larges).

  • La notation A+ signifie que le pulvérisateur permet d’apporter le même niveau de dépôt de produit sur la plante que l’appareil de référence en utilisant une dose de produit à l’hectare réduite de 50%
  • La notation A signifie que le pulvérisateur permet d’apporter le même niveau de dépôt de produit sur la plante que l’appareil de référence en utilisant une dose de produit à l’hectare réduite de 30%
  • La notation B signifie que le pulvérisateur permet d’apporter le même niveau de dépôt de produit sur la plante que l’appareil de référence ;
  • La notation C signifie que le pulvérisateur ne permet pas d’apporter le même niveau de dépôt de produit sur la plante que l’appareil de référence.

En complément, une note synthétique donne une vision globale en termes de qualité de pulvérisation et de potentiel d’économie en produits phytosanitaires sur toute la campagne. On distingue 7 classes de performance pour la note synthétique, la classe 1 étant la plus performante.

Une démarche volontaire de la part des constructeurs

Performance Pulvé est une démarche volontaire de la part des constructeurs qui peuvent qualifier leurs matériels de deux manières :

  • Par la voie des tests : le pulvérisateur est testé sur EvaSprayViti et reçoit la note obtenue à l’issue des tests.
  • Par la voie de la typologie : le pulvérisateur n’est pas testé mais il reçoit la note minimale obtenue par l’ensemble des appareils déjà testés de sa catégorie.

Le dispositif Performance Pulvé distingue 5 types d’appareils : les pulvérisateurs face par face dans l’interligne, les face par face par le dessus, les panneaux récupérateurs, les voûtes et les aéroconvecteurs. Il prend en compte également les déclinaisons des différents modèles.
La qualification est attribuée à l’échelle de l’exemplaire de pulvérisateur : chaque exemplaire de pulvérisateurs qualifié reçoit ainsi un certificat Performance Pulvé qui lui est propre. Le certificat contient le numéro de série de la machine et comprend au travers de la fiche détaillée qui l’accompagne les notations détaillées et les notes synthétiques obtenues ainsi que les conditions dans lesquelles les notes sont attribuées. Le certificat précise en effet les réglages et la plage d’inter-rang pour lesquels la qualification est délivrée. Pour qu’un exemplaire de pulvérisateurs obtienne son certificat, le constructeur en fait la demande en inscrivant le numéro de série de l’exemplaire sur la plateforme.


Evaluation - Une commission technique indépendante

La commission technique qui évalue les pulvérisateurs est constituée d’experts indépendants issus des différents bassins viticoles (chambres d’agriculture des départements 10, 21, 30, 33, 34, 44, 71, CIVC), qui appliquent les règles inscrites dans la charte Performance Pulvé. Cette charte a été rédigée par le comité de pilotage du projet Ecophyto LabelPulvé auquel participent des représentants du ministère de l’agriculture (DGAL, DGPE), des Chambres départementales d’agriculture, le CIVC (comité Champagne), l’AXEMA, FAM, l’OFB, l’UIPP, l’APCA, l’INAO et les Conseils Régionaux.
CIVC (Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne, DGAL (Direction Générale de l’Alimentation), DGPE (Direction Générale de la Performance Economique et Environnementale des Entreprises), AXEMA (Union des Industries de l’Agroéquipement), FAM (France Agrimer), OFB (Office Français de la Biodiversité), APCA (Assemblée Permanente des chambres d’agriculture), UIPP (Union des Industries de la Protection des Plantes), INAO (Institut National des Appellations d’origne).


Des aides au renouvellement des pulvérisateurs classés 1 à 4

Performance Pulvé a obtenu récemment une reconnaissance officielle dans le cadre du Plan de relance avec des aides au renouvellement des agroéquipements qui ont été mises en place. Ainsi les viticulteurs pourront bénéficier d’une subvention de 30 % à l’achat d’un pulvérisateur neuf classé 1 à 4 par Performance Pulvé, moyennant un plafond de dépenses éligibles de 40 000 euros HT. Pour les Cuma, le plafond des dépenses éligibles est fixé à 150 000 € HT par demande. Le taux d’aide varie entre 20 et 40 % du montant des investissements, en fonction du matériel concerné, avec une majoration pour les nouveaux installés et ou les jeunes agriculteurs.

Pour aller plus loin :

La plateforme Internet Performance Pulvé permet :

  • Aux viticulteurs et à leurs conseillers de consulter la liste des modèles et déclinaison qualifiés ainsi que leurs fiches détaillées
  • Aux constructeurs, d’éditer les certificats pour chaque exemplaire de machine qualifiée
  • Aux utilisateurs de ce label de consulter la liste des exemplaires labellisées

Voir la vidéo : Performance Pulvé - La marque de qualité des pulvérisateurs viticoles