France

Vous êtes ici

Mieux connaître les abeilles domestiques et les bourdons

Bonnes pratiques
02.09.2016
Bourdon de type Bombus lapidarius

Des chiffres et des faits, pour mieux connaitre les abeilles domestiques et les bourdons.

Les abeilles domestiques

Une ruche peut abriter entre 5 000 et 60 000 abeilles.

  • Lors de son vol nuptial, la reine des abeilles va s’accoupler avec une douzaine de faux bourdons, puis elle ne s’accouplera plus jamais au cours de sa vie. Suivant le succès des accouplements, elle pourra pondre chaque jour, pendant 3 à 5 ans, plus de 1 000 œufs fécondés.
     
  • Le faux bourdon (abeille mâle) est incapable de se nourrir seul ; il doit donc quémander sa nourriture aux ouvrières (abeilles femelles). En cas de problème alimentaire dans la colonie, les faux bourdons sont les premiers sacrifiés.
     
  • Pour produire un kilo de miel, une colonie d’abeilles parcourt collectivement environ 40 000 kilomètres.
     
  • Quand les abeilles éclaireuses partent à la recherche de nourriture, elles suivent un trajet aléatoire. Cependant, grâce à leurs talents de navigatrices, elles sont capables de retourner à la ruche en ligne droite en s’orientant par rapport au soleil.
     
  • Un faux bourdon peut donner naissance à de nombreuses « filles », mais à aucun « fils » (car les faux bourdons sont issus d’œufs non fécondés). Seule la reine décide de féconder ou non les œufs et décide donc de produire des ouvrières ou des faux bourdons.
     
  • Les faux bourdons (les abeilles mâles de plus petite taille qui éclosent au cœur de l’été) n’ont pas de dard.
     
  • L’œuf d’une future reine des abeilles est le même que l’œuf d’une ouvrière. C’est la nourriture donnée à la larve (gelée royale) qui détermine si la larve deviendra une reine.
     
  • Une abeille peut voler jusqu’à 30 km/h en effectuant 200 battements d'ailes à la seconde.

Les bourdons

  • Les bourdons sauvages n’essaiment jamais. Vous pouvez essayer d’établir un ou deux nids dans votre jardin sans crainte de les voir partir.
     
  • Les bourdons ne produisent pas suffisamment de miel pour un usage commercial, mais uniquement quelques grammes pour nourrir les jeunes individus.
     
  • Seules les femelles bourdons possèdent un dard. Les bourdons sont beaucoup moins agressifs que les abeilles. Ils n’attaquent généralement pas les humains, sauf si leur vie est menacée.
     
  • Contrairement aux abeilles, le dard du bourdon ne s’arrache pas lorsqu’il pique. Il ne mourra pas suite à une piqure contrairement à l’abeille domestique.
     
  • Encouragez la venue des bourdons dans votre jardin ou votre ferme. En échange, ils contribueront à la pollinisation de vos fleurs, de vos fruits et de vos légumes.
     
  • L’abeille domestique est le seul insecte qui produit un aliment consommé par les êtres humains.
     
  • On compte dans le monde neuf espèces d’abeilles produisant du miel et deux hybrides créés par l’homme : l’abeille africanisée (croisement entre l’abeille européenne Apis mellifera et une abeille africaine Apis mellifera scutellata) et l’abeille Frère Adam (Ex Buckfast).
     
  • Comme les autres abeilles, les abeilles domestiques ne distinguent pas la couleur rouge. Elles visitent cependant les fleurs rouges car elles sont sensibles aux ultraviolets. Elles ne s’intéressent pas du tout aux roses.
     
  • Comme pour les autres types d’abeilles, les abeilles domestiques ont cinq yeux : trois yeux simples (ocelles) au sommet de la tête et deux yeux composés à facettes.