Vous êtes ici

Share page with AddThis

Gérer les produits phytosanitaires après le gel

Bonnes pratiques
19.07.2013

Les modifications physiques des produits sont exceptionnelles et quasiment toujours réversibles.

Après un hiver rigoureux, on se pose souvent la question sur le comportement des produits phytosanitaires exposés à des températures négatives. Quelques précautions peuvent être prises

Quel est l'impact du gel ?

Selon le type de formulation, les produits phytosanitaires ne réagissent pas de la même manière lorsqu’ils ont été exposés au gel.

Les produits solides (poudres WP et granulés WG) ne craignent pas une exposition au froid.

Les sachets hydrosolubles (HSB) peuvent durcir et devenir cassants.

Les produits liquides peuvent avoir un comportement variable :

  • Les concentrés émulsionnables (EC) et les liquides solubles (SL) (substances actives solubilisées dans un solvant) peuvent de manière exceptionnelle voir leur viscosité augmenter et très rarement des cristaux peuvent se former.
  • Les suspensions concentrées (SC) (substances actives broyées dans l’eau) contiennent des antigels ; à de très basses températures, elles peuvent voir leur viscosité augmenter et même se prendre en masse.

Les produits retrouvent ils leur aspect initial ?

Dans l’extrême majorité des cas, les phénomènes décrits plus haut sont réversibles en respectant quelques règles :

  • Stocker les produits dans des locaux chauffés (ou au soleil par exemple).
  • Agiter les emballages régulièrement. Plus le volume des emballages est important, plus le temps d’exposition au chaud devra être important.
Type de formulationAspect possible après exposition
au gel
Mesures à prendre pour revenir
à l'état initial
Poudres, granulés AucunAucune
Sachets hydrosolublesDurcissementAucune
Concentrés émulsionnablesLégère augmentation de la viscosité
Formation de cristaux
Stocker au chaud
Agiter les bidons régulièrement
Suspensions concentréesAugmentation de la viscosité voire prise de masseStocker au chaud
Agiter les bidons régulièrement

Comment préparer la bouillie ?

En cas de doute, lors de la préparation de la bouillie, il est conseillé de vider un bidon dans un autre récipient (exemple un seau) pour observer l’aspect du produit. Si un produit n’a pas retrouvé complètement son état initial, sa mise en bouillie peut être perturbée, ainsi que la pulvérisation. Dans tous les cas, une exposition au froid n’entraine pas de diminution de concentration en substances actives.