France

Vous êtes ici

Moins de précautions avec les semences qu’avec les produits phytos

Bonnes pratiques
17.03.2021
Moins de précautions avec les semences qu’avec les produits phytos

Comment améliorer ses pratiques au semis ?

Au semis, l’agriculteur utilise des semences protégées avec des produits phytos contre les bio-agresseurs du sol mais il a souvent moins conscience qu’il s’expose aux phytos que lors d’une activité de pulvérisation. Par ailleurs, les semences émettent des poussières dont l’agriculteur doit se préserver. Attention en particulier aux voies respiratoires et aux contacts avec la peau, notamment avec les mains.
Il est important d’en prendre conscience pour améliorer ses précautions au semis.

La sécurité phyto, un comportement et des équipements adaptés

Comme dans tous les domaines, les précautions ou bonnes pratiques de semis doivent s’exercer :

  • au niveau du comportement, notamment en étant vigilant par rapport au vent et par rapport à l'hygiène des mains,
  • au niveau des machines : cabine de tracteur propre pour un confinement en sécurité, déflecteur à poussière sur un semoir mono-graine,
  • sans oublier les Equipements de Protection Individuelle (EPI) pour gérer le risque résiduel : lunettes, gants, masque… à porter sur le vêtement de travail certifié et dédié.

Au semis, semences protégées et agriculteur protégé

Syngenta traduit cela sous forme de 5 Règles d’Or pour la sécurité avec les phytos en général et leur déclinaison au semis avec les semences :

  • Règle d’Or 1 – Etiquette : sur les étiquettes des sacs de semences, lire les recommandations de sécurité et notamment le tableau des EPI.
  • Règle d’Or 2 – Vigilance : charger le semoir à l’extérieur en veillant à bien se positionner par rapport au vent pour ne pas exposer le visage à la poussière, éviter les contacts avec la peau et surtout avec les mains.
  • Règle d’Or 3 – Hygiène : disposer à la parcelle de quoi rincer les gants et se laver les mains avant de monter en cabine.
  • Règle d’Or 4 – Machines : entretenir la cabine propre pour se confiner en sécurité, renouveler les filtres. Equiper le semoir pneumatique mono-graine d’un déflecteur à poussière bien orienté vers le sol.
  • Règle d’Or 5 – EPI : porter l’EPI (Equipement de Protection Individuelle) de base ou EPI Vestimentaire, réservé aux activités avec les phytos et les semences. Au chargement du semoir, le compléter avec un EPI partiel (ou tablier à manches longues), des gants, des lunettes ou une visière ainsi qu’un masque à poussières.

Les bonnes pratiques à la parcelle protègent l’opérateur mais aussi son entourage

Les bonnes pratiques au semis sont des gestes barrières pour le semeur qui évitent des contacts indésirables, en particulier avec les poussières, pour lui-même ultérieurement et vis-à-vis d’autres personnes :

  • l’hygiène des mains permet de préserver le volant propre, les équipements électroniques coûteux ou le téléphone portable. C’est moins de risque pour soi-même (mains sales sur le visage ou les yeux) et pour un prochain conducteur du tracteur (volant souillé),
  • le port d’un tablier pendant la phase poussiéreuse du chargement et son retrait avant de monter en cabine évite de salir le vêtement de travail (EPI Vestimentaire) porté parfois plusieurs heures par l’agriculteur. 

Plus d’informations
- Voir le dossier : Vous protégez vos semences, protégez-vous