France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Rucher de la ferme Agéris de l’Oisemont : record en 2018

Bonnes pratiques
13.02.2019
Abeille Agéris Versailles

En 2018, les ruches Agéris de Versailles  battent des records de production de miel et comblent les agriculteurs.

En 2016, les agriculteurs décidaient d’installer quelques ruches sur le territoire du GIC de l’Oisemont pour mieux communiquer sur les interactions positives entre agriculture et apiculture. 

Une réussite absolue 3 ans après leur mise en place

Récolte de mielAbsence de mortalité, production d’un miel apprécié et des agriculteurs toujours plus investis pour apporter une ressource mellifère continue à leurs abeilles… Tous les feux sont au vert.

  • Visite de printemps dès le 15 mars,
  • Visites hebdomadaires en saison,
  • Renouvellement des reines,
  • Traitement varroa APIVAR le 15/08/2017,
  • Renouvellement de 3 à 4 cires par ruche,
  • Apports de candy de « sécurité » dès le mois de janvier 2018,
  • Hygiène permanente sur le rucher,
  • Stratégie de gestion de l’essaimage bien définie,
  • Nourrissement pré-hivernal dès septembre.

Les abeilles du GIC ont connu une année 2018 fantastique avec une production moyenne de 65,3 kilos de miel par ruche. 

Des agriculteurs toujours connectés à leurs abeilles

Les ruches sont toujours positionnées sur des balances connectées qui permettent de suivre leurs prises de poids en temps réels.

Graphique article rucher Agéris
En 2018, on distingue parfaitement les 3 miellées de l’année :

- Colza-fruitiers 
- Acacia Châtaignier 

La sécheresse et le frelon asiatique ont ensuite été préjudiciables aux colonies. Un nourrissement pré-hivernal, progressif dès septembre, a permis aux colonies de mieux préparer l’hiver 2018-2019.

Jachère fillière

 

 

 

 

 

 

 

 

Jachère mellifère du GIC de l’Oisemont (semée en mai 2017).

Les agriculteurs ont poursuivi cette année l’implantation des jachères mellifères pour apporter une ressource florale continue tout au long de l’année. Phacélies, mélilots et trèfles ont fleuri à travers la plaine du printemps à la fin de l’été. Malheureusement en 2018, les intercultures mellifères n’ont pas levé en raison de la sécheresse. Les colonies ont semble-t-il profité du lierre pour accumuler des réserves de pollen. Espérons que ces réserves soient suffisantes.

Une nouvelle fois en 2018, les agriculteurs Agéris montrent au quotidien qu’une agriculture productive et responsable passe par des actions concrètes sur le terrain et le respect des différents acteurs du territoire.

 

> Sur la même thématique : Favoriser les pollinisateursLes fermes du réseau Agéris.