France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Ramulariose de la betterave

Ramulariose de la betterave
Ramularia betae

Maladies

Les symptômes apparaissent d'août à octobre, au cours d'étés frais et humides sous la forme de petites taches anguleuses, gris brunâtre, parfois cernées d'un liseré plus sombre ou même rougeâtre.
Ces taches peuvent s'agrandir et confluer, provoquant le brunissement puis le dessèchement total des feuilles.

En période humide, le champignon fructifie et de petits coussinets blancs apparaissent irrégulièrement répartis sur les taches.

Cycle de développement

Le champignon se conserve dans le sol et dans les débris végétaux sous forme de pseudo-sclérotes pendant deux ans.

La contamination se fait à partir d'une conidie qui germe et pénètre dans l'épiderme foliaire au niveau d'un stomate. Les conidies apparaissent dès que l'humidité relative dépasse 70 % avec des températures comprises entre 5 °C et 25° C avec un optimum à 16°-17° C.

Les conidies germent et pénètrent l'épiderme foliaire en 2 à 3 jours si l'humidité relative est supérieure à 95%.

L'apparition des symptômes a lieu dans les 15/20 jours qui suivent.

Confusion possible

Confusion possible avec la cercosporiose.

Facteurs favorables

L'humidité et la fraicheur (température optimale à 17°C) sont favorables au développement de la maladie.

Dégâts

Les pertes occasionnées peuvent atteindre 15% du poids racine avec une baisse de la richesse de 0,5 point.