France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Cercosporiose

Cercosporiose
Cercospora beticola

Maladies

Les premiers symptômes apparaissent en juillet, plus tardivement dans les vallées de la Seine, de l'Aisne ou de la Marne.

Sur la face supérieure des feuilles, de nombreuses petites taches arrondies, grisâtres, entourées d'une bordure rougeâtre et déprimées en leur centre apparaissent.
Bien individualisées et lissées en début d'attaque, les taches deviennent confluentes et provoquent le déssèchement du limbe.

Les parcelles fortement touchées peuvent prendre l'aspect de champ brûlé. La destruction du bouquet foliaire peut induire une forte repousse de feuilles.

Cycle de développement

Le champignon se conserve sous forme de pseudo sclérotes et de conidies sur les semences et sur des résidus de récolte infestés (feuilles et collets), ou également sur certaines adventices (plantains, luzerne, chénopodes ...).

Par temps chaud et humide, la contamination de la betterave se fait à partir de spores qui germent sur les feuilles.
Ce champignon étant systémique, il suffit d'une seule conidie germant sur une feuille pour contaminer toute la plante.

En quelques jours, le développement du mycélium entraîne l'apparition de taches sporulantes sur la face inférieure des feuilles, au sein desquelles se forment des ponctuations noires, les conidiophores.
Les conidiophores portant de nouvelles conidies, un nouveau cycle de contamination peut commencer.

La durée d'un cycle est de l'ordre de 15 jours.

Facteurs favorables

L'humidité relative supérieure à 90 % permet la germination des conidies tandis que des températures supérieures à 17°C avec un optimum à 27°C favorise le développement du champignon.

Dégâts

La maladie est extrêmement préjudiciable : les pertes peuvent atteindre 30% du poids racine (surtout en cas d'attaque précoce ou en zone irriguée), avec une baisse de richesse en sucre de 1 à 2% (repousses de feuilles).
Le travail d'épuration des jus est plus difficile.

Mesures prophylactiques

Variété : choisir des variétés peu sensibles.

Traitement des semences : désinfecter des semences (glomérules) par la lutte en végétation sur les porte-graines.

Précédents : éviter les rotations betteravières courtes.