France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Zabre

Zabre
Zabrus tenebrioides

Ravageurs

Cycle de développement

1 génération par an.
Plantes-hôtes : le blé, l'orge, et plus rarement l'avoine, le triticale et le seigle.

L'adulte apparaît au mois de juin et pond jusqu'à la fin de l'automne.
Assez actif, il vole à peu de distance du sol et se disperse sur les cultures de céréales. Il ronge les fleurs et les jeunes grains pendant la nuit et se dissimule sous les mottes de terre ou les plantes le jour.

Il pond ses oeufs en groupes de 3 à 5 dans une petite galerie ; les oeufs se développent en 2 à 3 semaines.

Les larves creusent un terrier étroit et profond de 10 à 30 cm dans le sol dans lequel elles se réfugient pendant la journée. La nuit, elles rongent le parenchyme foliaire, ne laissant subsister que les nervures qui forment un chevelu agglutiné sur le sol. Elles attirent l'extrémité des feuilles dans la galerie afin de pouvoir les dévorer dans la journée.

Pendant l'hiver, l'activité larvaire se ralentit puis reprend avec une intensité accrue au printemps.

La larve se nymphose en mai et le nouvel adulte apparaît.

Dégâts

Ce ravageur est présent sur tout le territoire.Toutefois les attaques les plus fréquentes de ces dernières années sont essentiellement localisées dans les zones de l'Ouest et du Sud de la France.
Les dégâts prennent différents aspects en relation avec l'importance des populations, la densité et le stade phénologique des céréales.
Les larves sectionnent et entraînent les jeunes feuilles dans leurs terriers. Ces feuilles restent parfois visiblement engagées dans la galerie où elles sont consommées (ce qui trahit immédiatement la présence du ravageur).
Quelquefois les dommages peuvent être encore plus graves car les larves peuvent cisailler les tiges à leur base et se nourrir aux dépens des tigelles de céréales.
Ces dégâts peuvent être observés à partir d'octobre - novembre et se manifester durant tout l'hiver en cas de temps doux. Ils se produisent par taches s'étendant à partir des lieux de ponte.
Ces dégâts entraînent des pertes de rendement.

Mesures prophylactiques

Protéger les semences.