France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Tordeuse de la pelure (Eulia)

Tordeuse de la pelure (Eulia)
Argyrotaenia pulchellana

Ravageurs

Cycle de développement

2 à 3 générations dans les régions méridionales
Pour la 1ère génération, la ponte a lieu en avril-mai, 6 à 8 jours environ après le début du vol. L’incubation dure 18 à 30 jours.
Pour la 2ème génération, la femelle pond 3 à 4 jours après le début du vol. L’incubation est plus courte de 10 à 21 jours selon les conditions climatiques.
Pour la 1ère génération, la nymphose se déroule en juin ; pour la 2ème génération, début octobre.
Eulia passe l’hiver sous forme de nymphe jusque début avril dans les feuilles desséchées, accolées aux rameaux, ou présentes sur le sol.

Dégâts

- Sur feuilles, l’extrémité des jeunes pousses peut présenter un enroulement. Ces dégâts passent souvent inaperçus et sont souvent sans conséquence.
- Sur fruits, les chenilles provoquent des blessures superficielles et parfois peuvent attaquer la pulpe (d’où le nom tordeuse de la pelure). Le pédoncule peut être entamé, ce qui provoque la chute du fruit.
Les fruits attaqués risquent par la suite d’être atteints de pourriture.
Ce sont surtout les chenilles de deuxième génération qui sont les plus préjudiciables (attaques en été et à l’automne).

Mesures prophylactiques

- Utilisation de pièges à phéromones pour confirmer la présence du ravageur et apprécier l’importance des populations.
- Préserver les ennemis naturels d’Eulia (passereaux, mésanges, hyménoptères parasitoïdes)
- Interventions raisonnées aux stades larvaires en tenant compte des dégâts de l’année précédente et des captures de l’année.