France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Thrips du pois

Thrips du pois
Frankliniella robusta

Ravageurs

Cycle de développement

Une génération par an.

Les larves s'alimentent dès l'éclosion de l'oeuf de sucs puisés, avec leurs stylets buccaux, dans les tissus végétaux superficiels des gousses, des feuilles et des pousses, ainsi que de nectar.

Au bout de 2 à 3 semaines, les larves atteignent le 2ème stade. Complètement développées, elles hiberneront dans le sol, à une profondeur de 20 à 35 cm.

L'envol de l'insecte adulte commence en mai, la période de vol principal se situant en juin. Ils volent vers les champs, surtout par temps orageux et lourd, où ils sont attirés par les inflorescences des pois.

Les femelles pondent leurs oeufs isolément dans le tissu des filets des étamines mais aussi dans les jeunes feuilles quand il n'y a pas d'inflorescence.
La fécondité moyenne d'une femelle est de 40 oeufs.

Dégâts

En vidant peu à peu les cellules, les larves affaiblissent les pousses ; les inflorescences se ratatinent ou restent stériles.
Lors d'attaques tardives sur les gousses, des traces de piqûres se manifestent : les gousses restent petites, stériles et peuvent se dessécher puis tomber.
Les zones piquées, complètement épuisées, se transforment en taches subéreuses.
Les ensemencements tardifs et les variétés de pois tardives sont particulièrement menacés.
Le Thrips est plus nuisible sur les cultures potagères que sur les cultures de plein champ.
De fortes attaques entraînent des arrêts de croissance et un rabougrissement des pousses et donc des pertes de rendement.

Mesures prophylactiques

Intervenir lorsqu'on observe 1 thrips par plante.