France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Stemphyliose du poirier

Stemphyliose du poirier
Stemphylium vesicarium

Maladies

Sur les feuilles, des taches circulaires brunes de petite taille apparaissent et évoluent en larges nécroses noirâtres plutôt localisées à la pointe des feuilles.

Sur les jeunes fruits, des taches circulaires brunes, sèches et bien délimitées font leur apparition ; elles ont parfois un contour rougeâtre. Elles évoluent, au fur et à mesure que le fruit mûrit, en largeur et en profondeur.

Ces symptômes peuvent également apparaître en conservation.

Cycle de développement

Apparue récemment (1987) dans le Sud-Est de la France, l'infection primiaire est encore mal identifiée.

La conservation hivernale du champignon est sous forme de périthèces dans les tissus attaqués. L'inoculum primaire est constitué par les ascospores.

Début juin, l'émission de conidies marque le début de la contamination secondaire : leur germination est extrêmement rapide .
L’incubation est très rapide, de 48 à 96 heures.

Confusion possible

Confusion possible avec Alternaria spp.

Facteurs favorables

Les pluies sont nécessaires pour provoquer une contamination.
Plusieurs facteurs favorisent le développement de la maladie sont :
- une sensibilté variétale,
- une greffe sur cognassier,
- un affaiblissement des arbres,
- des sols humides et mal drainés.

Mesures prophylactiques

Les méthodes proplylactiques consistent à :
- corriger les déséquilibres (chlorose,...),
- assainir le verger par le drainage,
- éliminer les feuilles et fruits contaminés,
- éviter toute irrigation pas aspersion ou sur frondaison.
-prendre en compte les facteurs de risque à la création du verger (variété, densité,...).

La protection chimique est difficile et permanente de la floraison à la récolte.
Elle est associée à la protection anti-tavelure.
Il n'est pas possible de compter sur l'effet curatif des produits.