France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Sclérotiniose de l'artichaut

Sclérotiniose de l'artichaut
Sclerotinia sclerotiorum

Maladies

Synonyme :

pourriture blanche

Les feuilles extérieures se flétrissent, jaunissent, se couchent sur le sol et finissent par se dessécher.
Les feuilles intérieures, ainsi que celles du cœur, se dessèchent à leur tour.

Une pourriture de la partie basale des pétioles et des tissus de la souche apparaît au niveau du collet.

Les racines peuvent également être touchées par cette pourriture.

Un mycélium dense, blanc, recouvre les parties atteintes. De gros sclérotes noirs ( 1 à 5 mm de diamètre) se forment.

La tige principale étant desséchée, la plante émet des rejets qui meurent à leur tour et ainsi de suite jusqu'à épuisement des bourgeons.

Cycle de développement

C'est un champignon très polyphage, signalé sur plus de 400 plantes différentes, cultivées ou adventices qui potentiellement le multiplient.

Il infecte de très nombreuses cultures légumières (haricot, tomate, poivron, cucurbitacées…).

Des sclérotes assurent sa conservation dans le sol ; ils peuvent s’y maintenir 8 à 10 ans. Ce champignon peut également survivre sous forme mycélienne saprophyte.

Ce champignon est disséminé par l’intermédiaire de ses sclérotes, au cours des opérations culturales. Il peut l’être également par ses ascospores transportées par les courants d’air.
Les ascospores (à l’origine des contaminations primaires) sont produites par les apothécies générées sur les sclérotes (phase sexuée).
Il pénètre aisément les tissus sénescents ou morts puis progresse dans les tissus sains.

Facteurs favorables

Les attaques sont favorisées par des températures élevées (22 à 25°C) et une forte hygrométrie (humidité relative supérieure à 80%).
Des sols meubles et riches en matières organiques sont plus propices à son développement.

Dégâts

Les dégâts sont directement liés à l’épuisement des plantes.
Dans les cas d’attaques sévères, elles peuvent disparaitre.

Mesures prophylactiques

- Cultiver sur des parcelles bien drainées.
- Utiliser des plants sains.
- Pratiquer des rotations appropriées.
- Eviter de forcer la culture par une fumure azotée trop forte, des buttages anticipés et des irrigations trop fréquentes.
- Traiter le collet si nécessaire.
- Enlever et détruire les débris végétaux de cultures atteintes.