France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Rhizoctone brun du haricot

Rhizoctone brun du haricot
Rhizoctonia solani

Maladies

Rhizoctonia solani peut attaquer à tous les stades du haricot.

Ce pathogène engendre des fontes de semis en cas d'attaques précoces.
Lorsqu'il se manifeste plus tardivement, il entraine le flétrissement des plantes par foyers.

Sur le collet des haricots, des lésions en forme de chancres brun-rouge apparaissent.

Dans les cas graves, un manchon nécrosé réduit le diamètre du collet et conduit à la mort des plantes.

Cycle de développement

Champignon polyphage, il se développe sur de nombreuses cultures (maïs, betterave, tomate, crucifères, légumineuses...) et dans des contextes très diversifiés.

Il est souvent associé à Fusarium solani.

Facteurs favorables

Tous les facteurs qui allongent la phase de levée favorisent l’expression des symptômes, ainsi que des températures élevées, une humidité excessive, et le tassement du sol.
Les doubles cultures de haricot accroissent aussi le risque d’attaque.

Dégâts

Le rhizoctone brun est une maladie qui s’exprime principalement dans le Sud-Ouest, mais également en Bretagne.

Mesures prophylactiques

- Pratiquer des rotations longues et introduire une graminée
Dans la rotation.
- S’abstenir de faire des doubles cultures de haricot.
- Eviter les sols compactés et asphyxiants.
- Ne pas semer trop profondément.
- Ne pas semer en périodes très chaudes.
- Utiliser des semences traitées.