France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Punaise des noisettes

Punaise des noisettes
Gonocerus acuteangulatus

Ravageurs

Cycle de développement

A l’automne, les adultes quittent les noisetiers pour hiverner isolément dans de grosses touffes de graminées.
A la mi-mai, ils retournent vers les noiseraies à la recherche de jeunes fruits d’un diamètre de 10 mm. Ils perforent la coque tendre pour se nourrir et acquérir leur maturité sexuelle.
Fin mai, les accouplement commencent.
La femelle dépose ses œufs par groupe de 5 à 6 à l’abri des replis foliacés. La ponte s’étale jusqu’à fin juillet. L’évolution embryonnaire dure 12 à 15 jours.
Les jeunes larves se nourrissent aux dépens des bractées d’involucre. Les larves plus âgées s’attaquent aux noisettes en atteignant l’amandon.

Dégâts

La punaise des noisettes peut avoir une incidence économique grave (jusqu’à 50% de baisse de rendement en Italie).
Le climat français est moins favorable au développement de cette punaise : les incidences économiques sont donc moindres.
Les « noisettes punaisées » ont une coque d’apparence normale, mais renferment un amandon déformé et non comestible(amertume et goût acide).
Les piqûres entraînent de graves perturbations dans l’évolution du fruit et de l’amandon, pouvant aboutir à son dessèchement.

Mesures prophylactiques

Les secouages pour déceler les balanins peuvent révéler la présence de cette punaise.