France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pucerons cendrés du pommier

Pucerons cendrés du pommier
Dysaphis plantaginea

Ravageurs

Cycle de développement

Le puceron cendré du pommier hiverne à l'état d'œuf sur les pommiers.

Les larves émergent en avril puis se développent sur les jeunes bourgeons en fondatrices aptères.

Elle se multiplient de manière parthénogénétique et donnent naissance à des jeunes larves. Leur potentiel de multiplication est considérable ; chaque fondatrice génère jusqu'à une centaine de descendants.

Durant les mois de mai et juin, 2 à 3 générations se succèdent avec une partie ailée.

Les ailés volent sur leur hôtes secondaires puis reviennent sur leur hôte principal le pommier.
En septembre, la phase sexuelle du cycle a lieu : les mâles et femelles s'accouplent et finalement les oeufs hivernants sont déposés.

Dégâts

Le puceron cendré du pommier est l’une des espèces de pucerons les plus nuisibles aux vergers de pommier.
Les colonies importantes provoquent l’enroulement et la déformation des feuilles et des rameaux (boursoufflures).
Il y a arrêt de la croissance des pousses.
Au printemps, les attaques importantes provoquent la déformation des jeunes fruits et entraînent une dépréciation de la récolte.

Mesures prophylactiques

De nombreux prédateurs sont efficaces sur le puceron cendré (syrphes, coccinelles, cécidomyies, chrysopes, hémérobes et hyménoptères) mais ils arrivent souvent trop tard, les dégâts étant très précoces.

Stratégie de protection :
Traitements d’hiver avec les huiles associées à des pyréthinoïdes : une efficacité ovicide.
- En pré-floraison visant les fondatrices.
- En post- floraison : le traitement est réalisé dès présence.