France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Puceron lanigère du pommier

Puceron lanigère du pommier
Eriosoma lanigerum

Ravageurs

Cycle de développement

10 à 12 générations par an
Les larves et les femelles aptères hivernent réfugiées sous des écorces, dans des anfractuosités du tronc, des chancres ou sur les racines au voisinage du collet.
La reprise d'activité intervient au début du printemps, en mars-avril.
Les femelles se reproduisent ; chacune d'elles engendre plus de 100 larves. Les pullulations intenses forment d'importantes colonies blanchâtres.
Les adultes et les larves se nourrissent par ponction de sève sur les parties ligneuses ou les pousses tendres, jamais sur les feuilles.
Les ailés apparaissent à partir de juillet et assurent la dispersion et la formation de nouvelles colonies sur d'autres arbres.

Dégâts

Le puceron s'attaque essentiellement aux parties ligneuses de l'arbre, aux fleurs et aux jeunes pousses, ce qui entraîne une boursouflure du bois empêchant la bonne circulation de la sève.
Les arbres atteints dépérissent et peuvent devenir la proie des ravageurs secondaires.

Mesures prophylactiques

La présence de l'hyménoptère Aphelinus mali permet souvent de limiter la multiplication du puceron lanigère.
Une intervention insecticide en début d'attaque s'avère toutefois nécessaire en cas d'absence ou de présence trop limitée d'Aphelinus mali.