France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Puceron du rosier

Puceron du rosier
Metopolophium dirhodum

Ravageurs

Cycle de développement

Cette espèce hiverne sous forme d’œufs pondus à l’automne sur des plantes du genre Rosa (rosier, églantier).

L’éclosion a lieu à la fin de l’hiver et donne les premières générations.

Leur descendance colonise peu à peu les cultures de céréales encore vertes.

La migration se fait en mai-juin, notamment sur le blé et l’orge où il se multiplie avant d’aller sur le maïs.

Dégâts

Ce puceron se développe sur les feuilles, le plus souvent sur la face inférieure.
Lorsque les colonies sont nombreuses, les dégâts se caractérisent par une baisse des rendements et une détérioration de la qualité des grains récoltés.
La salive de cet insecte est toxique pour le maïs : jaunissement des jeunes feuilles du cornet et apparition de stries blanches, raccourcissement des entrenœuds.
Il est vecteur de la mosaïque nanifiante du maïs (MMV) et de la jaunisse nanifiante de l'orge (BYDV).

Mesures prophylactiques

Surveiller la culture autour du gonflement.