France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pourriture grise du haricot

Pourriture grise du haricot
Botrytis cinerea

Maladies

Des taches concentriques, molles et grises, apparaissent sur les tiges, les fleurs, les gousses et les feuilles
La maladie démarre souvent à la pointe des gousses déjà formées et évolue vers le reste de la plante.

Sur les feuilles, le botrytis provoque de grandes taches zonées au centre desquelles on voit encore le pétale flétri. l'invasion de la plante est très rapide.

Si les conditions sont favorables, l'épidémie peut s'étendre très rapidement à la parcelle.

Cycle de développement

C’est un champignon dit «opportuniste» qui colonise plus facilement les tissus affaiblis.

Il est présent dans le sol à l’état endémique.
Il se conserve sous différentes formes (conidies, mycélium et sclérotes) sur les débris végétaux, dans le sol et sur de nombreux hôtes alternatifs, plantes cultivées ou adventices. Les sclérotes peuvent y persister plusieurs années.

L’infection débute à partir des pétales desséchés qui servent de «base nutritive» au champignon avant de pénétrer dans les tissus du haricot.
Le tube germinatif des conidies ou le mycélium des sclérotes pénètre dans les tissus (bien souvent par une blessure occasionnée par un autre ravageur).
Le champignon se propage très rapidement à l’ensemble des tissus qu’il fait pourrir en quelques jours.
Les innombrables conidies produites sur les tissus pourris assurent sa dissémination par l’intermédiaire du vent et dans une moindre mesure par la pluie et les éclaboussures.

Facteurs favorables

Une forte hygrométrie est nécessaire pour que la contamination des plantes ait lieu, avec des températures douces (optimum de 20°C) : situation rencontrée lors des orages d’été.
Les cultures fortement fertilisées, denses, mal aérées ou versées sont un terrain de prédilection pour la maladie.

Dégâts

Le botrytis est l’une des principales maladies du haricot.
Elle n’apparaît qu’en fin de cycle, à partir de la floraison.
Les conséquences peuvent être lourdes : chutes de rendement par avortement et pourriture de gousses, refus de parcelle en haricot vert pour cause de gousses tachées.

Mesures prophylactiques

- Respecter des rotations longues.
- Eviter les semis trop denses et les semis à écartement réduit.
-Eviter les excès de végétation en maîtrisant l'irrigation et la fertilisation azotée : ni trop excessive (feuillage succulents très réceptif), ni trop faible (feuilles chlorotiques favorisant l’installation et l’expansion du Botrytis).
- Traiter préventivement dès la floraison (T1 = boutons blancs suivi quand il y a lieu de T2 en tenant compte des conditions climatiques et du délai avant récolte des produits).
-Alterner les familles chimiques pour éviter l’apparition de souches résistantes.