France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Pourriture bactérienne

Pourriture bactérienne
Pantoea stewartii subsp. Stewartii

Maladies

Les symptômes apparaissent après la formation de la panicule sous la forme de longues stries vertes ou jaune pâle, à bords ondulés, qui suivent généralement les nervures de la feuille. Les stries se dessèchent rapidement et brunissent.
En cas d'infection grave, des feuilles entières meurent et sèchent

Si la bactérie pénètre dans la tige, la panicule blanchit et peut mourir. La pourriture de la tige entraîne un flétrissement général de la plante.
Les tiges infectées peuvent exsuder des gouttelettes d'un liquide jaune pâle.

Les plantes infectées sont également prédisposées aux pourridiés de la tige causés par des champignons.
Les plants infectés précocement produisent des épis petits ou stériles qui peuvent mourir avant la formation de la panicule.

Cycle de développement

Les plantules peuvent être infectées directement par les semences ou par des vecteurs porteurs de la maladie.
Une dissémination secondaire du pathogène se produit alors en été.

Facteurs favorables

La présence de graminées et d'altises favorise le développement de la maladie.

Dégâts

Les plants infectés précocement produisent des épis petits ou stériles ; ils peuvent mourir avant la formation de la panicule.

Mesures prophylactiques

- Lutter contre les adventices, hôtes intermédiaires des altises.
-Eviter les fortes fumures en azote et acide phosphorique.