France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Piétin échaudage

Piétin échaudage
Gaeumannomyces graminis

Maladies

Les symptômes apparaissent après l'épiaison : les épis sont blancs, désséchés et vides, les racines sont nécrosées, la base de la tige est noire.
Les plantes malades s'arrachent facilement.

Cycle de développement

Le champignon se conserve sur les débris de plantes contaminées enfouis dans le sol ; généralement à l'automne, les spores issues des résidus contaminent les racines des céréales.
Après une baisse d'activité pendant l'hiver, le champignon s'active au printemps avec le réchauffement des sols : les racines se nécrosent et noircissents et le champignon évolue vers la base des tiges qui se recouvrent d'un manchon noir.
Avec l'arrivée de l'été, le champignon reprend un mode de vie saprophytique sur les racines nécrosées et la base des tiges désséchées. Des points noirs contenant les ascospores s'y forment ; ils permettront la dissémination de la maladie.

Facteurs favorables

Automne et hiver doux et humides

Sols légers, sableux, humides et alcalins

Dégâts

En cas d'attaque précoce, le tallage est réduit et certaines plantes peuvent être détruites.
Les dégâts peuvent atteindre 50% de la production.

Mesures prophylactiques

Semis : Des semis précoces permettent au parasite de s'installer et de se développer plus aisément.
De plus, les semis à forte densité favorisent la progression du champignon.

Précédents : Eviter les rotations courtes blé/blé ou maïs/blé (déclin de la maladie dès la quatrième année de monoculture de blé).

L'apport d’azote nitrique favorise la maladie.