France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Phytopte

Phytopte
Phyllocoptes unguiculatus

Ravageurs

Cet acarien phytophage est spécifique du noyer.

Cycle de développement

10 générations peuvent se chevaucher.

Les femelles groupées hivernent à la base des bourgeons sur les jeunes pousses de l’année.

Au printemps, dès le débourrement, les femelles se dispersent et pondent en moyenne 50 œufs à l’aisselle des bourgeons.

La durée de vie d’un adulte est d’un mois.

Cet acarien est présent uniquement sur la face inférieure des folioles.
Son optimum de développement se réalise avec une température d’environ 25 °C dans une ambiance ombrée et humide.

Dégâts

Les piqûres provoquent un brunissement de la face inférieure des folioles.
D’abord diffus aux angles entre la nervure principale et les secondaires, ces brunissements s’étendent le long des nervures (stade « arête de poisson »).
La face supérieure devient totalement brunâtre. A ce stade, la feuille jaunit et tombe.

Mesures prophylactiques

La conduite du verger avec une fertilisation raisonnée, évitant les déséquilibres nutritifs, est une excellente prévention contre les pullulations de phytoptes.

Il est souhaitable de préserver au maximum les auxiliaires prédateurs du phytopte, en raisonnant l’utilisation des insecticides.

Des traitements d’hiver sont envisageables, en cas de fortes infestations.

Sur parcelles contaminées l’année précédente, un traitement larvicide vers la mi-juin limitera les infestations.

En été, l’intervention avec des produits larvicides et adulticides est nécessaire dès l’apparition du phytopte sur la face inférieure.