France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Phytophthora brassicae

Phytophthora brassicae
Phytophthora brassicae

Maladies

Cette maladie provoque deux types de symptômes : le dépérissement ou flétrissement automnal et les taches foliaires hivernales.
Les plantes infectées flétrissent souvent en début de pommaison avec présence de nécrose sèche brun-violacé.
Cette nécrose remonte parfois haut dans la tige et s'accompagnee d'une pourriture vitreuse de la moelle, voire de l'inflorescence pour le chou-fleur.
Contrairement aux symptômes de Phytophthora megasperma(localisés en bout de champ ou dans les cuvettes), ceux liés à Phytophthora brassicaesont disséminés dans les parcelles.
Lors d'hiver humide, Phytophthora brassicae peut être également à l'origine de taches foliaires nécrotiques brun clair ovoïdes d'un diamètre parfois important (1 à 5 cm). Ces taches se perforent au fur et à mesure de leur évolution.

Cycle de développement

Il s’agit d’une nouvelle maladie qui a été formellement identifiée en 2002.
Sa biologie est très mal connue à ce jour.
Selon toute vraisanblance, elle doit être similaire aux autres Phytopthora (en particulier Phytophthora porri).

Facteurs favorables

Les conditions favorables ne sont pas très bien identifiées.
De fortes humidités favoriseraient les apparitions de taches foliaires. A l’inverse, des conditions sèches seraient propices au flétrissements.
La fertilisation azotée excessive favorise fortement les flétrissements des plantes.

Dégâts

Les pertes peuvent être considérables (jusqu’à 50 %, avec une moyenne autour de 10 %) quelque soit le type de symptômes.
Les taches foliaires sont très dommageables sur chou de milan car elles peuvent affecter la pomme. En revanche, elles sont sans conséquence sur chou-fleur.
Les flétrissements automnaux affectent à la fois le chou-fleur d’hiver et le romanesco.
Il existe une sensibilité variétale très marquée, aussi bien en romanesco qu’en chou-fleur.
En chou-fleur, cette maladie semble très liée à la variété Belot.
En romanesco, Véronica et Navona possèdent une bonne tolérance.

Mesures prophylactiques

- Cultiver des variétés peu sensibles.
- Pratiquer une fertilisation raisonnée.