France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Phytophthora

Phytophthora
Phytophthora cryptogea

Maladies

Au champ et sur racines, les symptômes se repèrent par des taches marron foncé aux contours indéfinis sur l'épiderme de la racine (difficilement détectable) puis par une pourriture brune et ferme des tissus.

En forcerie, l'attaque débute à la base des racines et remonte vers le chicon. Elle est visible sur une coupe longitudinale (pourriture ferme de couleur brun foncé).

Les feuilles du chicon restent entières, mais deviennent marron et fibreuses.

Cycle de développement

Ce champignon du sol infecte par ses oospores de nombreuses espèces ainsi que la matière organique en décomposition.

Il se conserve dans le sol (de 5 à 6 ans) sous forme de chlamydospores (spore de conservation munies d'une paroi épaisse qui permet de subsister d'une année sur l'autre) et d’oospores.
Il s’agit d’un parasite hydrophile qui se dissémine et se multiplie par ses zoospores (spores capables de se déplacer aisément dans l’eau grâce à un ou deux flagelles) en milieu liquide.

Facteurs favorables

Un temps chaud et humique en fin de saison est idéal pour son développement au champ, ainsi que des sols compactés ou humides.
La circulation de la solution nutritive favorisera son extension au forçage.

Dégâts

En forcerie hydroponique, la maladie peut être explosive compte tenu de son mode de dissémination.
La solution nutritive devient anaérobie sous l’action du champignon.
Les radicelles ne peuvent plus se développer. Il se forme une substance noire mucilagineuse malodorante.

Mesures prophylactiques

- Eviter la culture de la racine dans les zones à sol asphyxiant ou mal drainées.
- Abaisser la température de forçage (air et solution nutritive).
- Dès l’apparition de symptômes, vidanger les cuves quotidiennement ou passer en solution perdue.
- Traiter systématiquement avant conservation et retraiter à la plantation (si attaques sur séries précédentes).