France

Vous êtes ici

Share page with AddThis

Phoma du tournesol

Phoma du tournesol
Phoma macdonaldii

Maladies

Cycle de développement

Le phoma se conserve dans les résidus de culture sous la forme d'un mycélium.
Au cours de l'hiver, se forment des organes de fructifications qui, en présence de conditions favorables, libèrent des spores.
Les contaminations aériennes et souterraines peuvent affecter tous les organes de la plante, à tous les stades compris entre le stade cotylédonaire et la floraison.
La sensibilté du tournesol est cependant accrue à partir de l'apparition du bouton floral.

Confusion possible

Confusion possible avec Phomopsis et Alternaria.

Facteurs favorables

La contamination nécessite un épisode pluvieux.

Dégâts

Les attaques au collet et le dessèchement précoce des plantes peuvent entraîner 30 à 50 % de pertes de rendement.
Les lésions sur feuilles et les taches noires sur tige sont moins pénalisantes, entrainant des pertes de 2 à 6 q/ha.

Mesures prophylactiques

Semis : éviter les semis très précoces.

Mesures agronomiques : broyer et enfouir les résidus de culture, éviter les apports d'azote excessifs car une végétation trop exubérante favorise les attaques sur tiges et le dessèchement précoce.

Protection fongicide contre les attaques foliaires (pas d'action au niveau du collet).